- PUBLICITÉ -
Mon métier, mon avenir

Alain Martineau

Mon métier, mon avenir

Une deuxième édition sous le signe du succès

Si la première édition avait déjà connu du succès, la deuxième n’est que la continuité de cette réussite.

Grâce à la Chambre de commerce et d’industrie Thérèse-De Blainville, de concert avec Emploi-Québec Laurentides et Service Canada, près de 200 élèves de la CSSMI (division second cycle du secondaire) ont côtoyé plusieurs entreprises de la région pour y découvrir des métiers techniques et professionnels.

Pour la concrétisation de ce projet, dix entreprises et deux centres de formation de la région ont répondu à l’appel en offrant généreusement de leur temps aux étudiants.

- Publicité -

«Les efforts et le temps consacrés à la préparation des visites et des ateliers ont été ressentis dans la qualité des présentations, tant au niveau organisationnel – la présentation du secteur, de l’organisation et des emplois – que pratique, la simulation et les ateliers pratiques représentant la réalité du métier», a expliqué Alain Martineau de la Chambre de commerce Thérèse-De Blainville et directeur général de la Caisse Desjardins de l’Envolée. «Nous savons que pour la planification de cette demi-journée, vous avez dû consacrer temps, efforts et énergie, et je sais que dans le monde effréné des affaires dans lequel nous vivons, ce n’est pas toujours évident. Preuve que la région commence à se mobiliser pour la persévérance scolaire», a-t-il ajouté.

Réalité des entreprises

Tous les jours, soit du 1er au 16 février, un groupe de 40 élèves ont goûté à la réalité quotidienne de six créneaux d’activité, soit le spa, soins et décoration intérieure, la construction et l’électricité, l’alimentation et le tourisme, l’aérospatiale, la mécanique et métiers connexes ainsi que l’administration. Cette journée d’exploration leur a permis d’avoir une idée plus nette de la réalité de l’industrie, ouvrant ainsi la porte à des métiers potentiels ou encore à la persévérance scolaire.

«Nous croyons sincèrement que ce projet répond aux besoins des jeunes pour donner un sens à leurs études. De plus, il répond à un besoin des entreprises d’assurer une relève qualifiée et motivée en suscitant un intérêt pour leur domaine d’affaires», de mentionner le service des communications de la Chambre de commerce et d’industrie Thérèse-De Blainville.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Voyagez avec Vasco
- PUBLICITÉ -
Top