- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Mois de l’archéologie: sur les traces du passé amérindien à Oka

Du 1er au 30 août, c’est le Mois de l’archéologie partout au Québec et le Parc national d’Oka invite les citoyens de la région et d’ailleurs à participer à l’une des activités prévues au programme.

Deux activités sont en fait offertes au public. Tout d’abord, celle nommée L’apprenti archéo, une fouille dans le passé où les visiteurs seront invités à effectuer de vraies fouilles, en compagnie d’un archéologue, sur un site ayant été occupé par les Iroquois, les ancêtres de la communauté amérindienne mohawk, mais aussi par d’autres groupes amérindiens dont l’origine recule plus loin encore.

L’archéologue Francis Bellavance accueillera, tous les samedis du mois d’août, enfants et adultes désireux de se prêter à l’exercice d’une vraie fouille respectant chacune des étapes. «Cela va démystifier le travail de l’archéologue tout en initiant le public à la préhistoire», a laissé savoir Nathalie Barbe, coordonnatrice du Réseau archéo Québec, qui organise le Mois de l’archéologie chaque année.

Il est nécessaire de réserver puisqu’on n’accueille que quatre participants par groupe. Il est possible de prendre part à cette activité dans le groupe de 9 h à 11 h ou en après-midi, dans celui de 13 h à 15 h. En plus du prix d’entrée au parc, il faut ajouter des frais d’inscription de 6,25 $ par adulte et de 2,75 $ par enfant.

Comme deuxième activité thématique dans le secteur d’Oka, les visiteurs peuvent participer à Vivre en l’an 0, une activité qui se déroulera les vendredis 9 et 16 août prochains. Selon Mme Barbe, il s’agit d’un atelier d’expérimentation tel que le façonnage de poterie en argile comme au temps des Amérindiens. L’activité se déroulera sur la plage de 19 h 30 à 20 h 30, autour d’un feu, question de rappeler un peu l’ambiance d’autrefois.

Ce neuvième Mois de l’archéologie propose plus d’une centaine d’activités dans 13 régions du Québec et 54 lieux différents. Ce rendez-vous annuel, rappelle Mme Barbe, «nous permet de découvrir tout un pan de notre histoire qui autrement resterait inconnu, car non inscrit dans nos livres d’histoire».

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE
- PUBLICITÉ -
Top