- PUBLICITÉ -

Ce genre d’événement mobilisateur devrait être répété plus souvent.

Mobilisation dans les Laurentides pour la protection des milieux humides et hydriques

Les organismes de bassins versants (OBV) Abrinord, COBALI, COBAMIL et RPNS sont fiers d’annoncer qu’une première rencontre régionale regroupant les MRC de la région des Laurentides (Antoine-Labelle, Argenteuil, Deux-Montagnes, La Rivière-du-Nord, Les Laurentides, Les Pays-d’en-Haut et Thérèse-De Blainville), la MRC Les Moulins et la Ville de Mirabel, s’est déroulée le 18 février 2020, dans l’optique de favoriser les échanges entre les institutions municipales pour l’arrimage de leurs Plans régionaux des milieux humides et hydriques (PRMHH).

Découlant de la Loi concernant la conservation des milieux humides et hydriques, le PRMHH est une exigence du gouvernement provincial envers chaque MRC et doit être élaboré d’ici le 16 juin 2022. Ces plans se veulent des documents de réflexion, produits en collaboration avec les MRC voisines et les organismes en environnement, dont l’objectif ultime vise à intégrer la conservation des milieux humides et hydriques aux schémas d’aménagement et de développement.

Lieu d’échange privilégié

Afin de répondre à une demande du milieu, les OBV des Laurentides ont organisé cette rencontre régionale afin d’offrir un lieu d’échange privilégié entre les MRC et les acteurs incontournables de la réalisation de ces PRMHH. Fortes de leur expérience plus avancée dans l’élaboration de leur plan respectif, les MRC d’Argenteuil et Les Moulins ont activement participé au succès de cette rencontre, en présentant les différentes démarches méthodologiques et politiques employées afin de produire leur Plan régional.

Les OBV étant également soumis à l’élaboration d’objectifs de conservation des milieux humides et hydriques à intégrer à leur Plan directeur de l’eau, cette rencontre a également permis d’établir les bases de la collaboration entre les OBV et les MRC à cet effet.

Considérant que le taux de participation a été excellent et que la satisfaction était aussi au rendez-vous, il est sans contredit que ce genre d’événement mobilisateur devrait être répété plus souvent. Tel qu’exprimé par Guy Charbonneau, maire de la Ville de Sainte-Anne-des-Plaines: «Il est temps d’être proactif, de passer à l’action et de développer des stratégies communes à l’échelle régionale pour sensibiliser nos citoyens et l’ensemble des élus à la protection des milieux humides et hydriques, incluant les plaines de débordement.»

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top