- PUBLICITÉ -

Photo courtoisie: Ville de Mirabel - Les trois générations de la famille Thérien étaient réunies lors de l’annonce du projet d’entraide communautaire. Voici Claudette et Jean-Claude Thérien, entourés de leur fils, Éric, et de leur petit-fils, Guillaume.

Mirabel: Une entraide inspirante en ces temps de pandémie

Les circonstances liées à la pandémie de la COVID-19 ne sont certainement pas évidentes pour les commerçants de notre région. Or, nombre d’entre eux trouvent toujours le moyen de faire preuve de générosité et de s’impliquer dans leurs communautés respectives. C’est le cas d’Éric Thérien, un entrepreneur du secteur de Saint-Janvier, qui a mis sur pied un projet d’entraide communautaire qu’il appelle «Une voiture à donner, une famille à aider». L’initiative a su capter l’attention de nombreux partenaires issus de divers milieux.

En somme, le projet consiste à acheter une voiture accidentée dans un encan, de type VUS ou fourgonnette, et à la remettre à neuf afin d’en faire un véhicule en état de rouler, donc sécuritaire, pour finalement la donner à une famille en besoin habitant Mirabel. Les citoyens peuvent d’ailleurs suivre toutes les étapes de la restauration sur la page Facebook du projet.

Donner au suivant

Il y a maintenant quatre décennies que la famille Thérien, du Garage JC Thérien inc. – franchisé Pro Color – est établie dans le secteur de Saint-Janvier. Les gens de son quartier l’ont aidé à bâtir son entreprise, alors que des clients de partout à Mirabel contribuent aujourd’hui à ce qu’elle demeure, au fil du temps, prospère et reconnue.

«Il était donc important pour moi de dire merci pour ce succès à la communauté au cœur de laquelle nous sommes implantés et de donner au suivant», mentionne Éric Thérien, conscient que la période difficile que nous traversons entraîne des défis pour de nombreuses familles.

Ce dernier tient à partager sa fierté d’être propriétaire d’une entreprise familiale qui, depuis récemment, compte sur une troisième génération au service d’une clientèle fidèle.

«Après la création de l’entreprise par mon père, Jean-Claude, c’est mon fils, Guillaume, qui se joint à l’équipe», de dire M. Thérien, fièrement, avant d’ajouter que cette troisième génération apporte une expertise, avec des études en comptabilité et finances, ainsi qu’un vent de fraîcheur à l’équipe actuellement en place.

Place à la collaboration

On mentionne que Robert Charron, conseiller municipal du secteur de Saint-Janvier, assure la coordination du comité responsable du projet. Plusieurs autres acteurs politiques et communautaires se sont ensuite greffés au tout: Simon Marcil (député fédéral de Mirabel), Sylvie D’Amours (députée provinciale de Mirabel), Lucie Lecours (députée provinciale de Les Plaines), Anick Lorrain (directrice de la Table de concertation communautaire mirabelloise), ainsi que Jean Williamson (Chevalier de Colomb), Gordon Coones (policier au Service de police de Mirabel) et Caroline Thibault (directrice par intérim du Service des communications de la Ville de Mirabel).

«Cette initiative de M. Thérien, un citoyen corporatif de Saint-Janvier, me touche particulièrement, car tout comme lui, les membres du conseil municipal ainsi que moi-même avons profondément à cœur d’aider les familles mirabelloises, souligne le conseiller municipal, M. Charron. L’entraide, c’est notre marque de commerce à Mirabel et, dans le contexte historique de la COVID-19, cette valeur est encore plus importante. Parfois, la vie nous envoie des épreuves et c’est ensemble, avec l’entraide de la communauté, que nous pouvons les traverser.»

Les élus des paliers provincial et fédéral se disent d’ailleurs heureux de pouvoir contribuer à cette initiative, en particulier, en cette période éprouvante de pandémie. «Le conseil 11627 de Saint-Janvier est fier de participer à ce projet communautaire qui met en valeur les quatre principes de l’ordre des Chevaliers de Colomb», ajoute M. Williamson, grand chevalier.

«Ce projet m’a notamment interpellée, car il a pour objectif de remettre une voiture à une famille qui en a besoin, indique finalement Mme Lorrain, directrice de la TCCM. C’est elle qui a guidé le comité dans la formulation des critères d’évaluation du projet. Une famille sans voiture qui habite Mirabel voit sa mobilité grandement réduite, ayant peu de transport en commun lui permettant de se déplacer aisément. Ce don va faciliter la vie familiale au niveau de sa capacité de transport et réduire son isolement.»

Les critères de sélection

C’est donc dire que le propriétaire de la nouvelle voiture sera sélectionné par le comité composé des différents partenaires mentionnés ci-haut. Celui-ci évaluera les dossiers reçus en fonction d’une grille de critères établis, alors que le projet se terminera avec la remise officielle des clefs à la maisonnée choisie.

Tous les candidats doivent être Mirabellois, d’âge majeur et être titulaire d’un permis de conduire valide, en plus d’avoir au moins un enfant d’âge mineur ou à charge.

De surcroît, la personne devra compléter un formulaire qui est disponible, en version papier, à l’hôtel de ville de Mirabel (14111, rue Saint-Jean, secteur de Sainte-Monique), ainsi qu’en version électronique, au [www.mirabel.ca/voiture]. Lorsque la personne remplira le formulaire, elle devra expliquer sa situation familiale qui démontre le besoin d’un véhicule pour sa famille.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top