- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Mirabel: Le conseil municipal met fin au mandat de l’Association des maisons de jeunes

Lors de la séance du conseil municipal de Mirabel du 10 juin, les élus ont décidé de mettre fin au mandat de l’Association des maisons de jeunes (ADMJ) et d’utiliser une autre approche afin de mieux répondre aux besoins des jeunes Mirabellois.

À l’été 2018, la Ville mettait en place une administration provisoire afin de tenter de corriger certaines lacunes au sein des maisons de jeunes en matière de gestion, de contrôle des dépenses et de reddition de comptes. Malgré ces mesures, les résultats obtenus à ce jour ne sont toujours pas satisfaisants aux yeux de la Ville par rapport aux bénéfices que devraient tirer les jeunes en retour des sommes importantes accordées par la municipalité.

De plus, la pertinence de ces services est aussi une préoccupation, car les statistiques démontrent des taux de fréquentation très faibles dans la majorité de ces établissements.  Au total, seulement une soixantaine de jeunes en moyenne fréquenteraient les six établissements. Certains secteurs toutefois, compte tenu du bassin de population à desservir, performent mieux que d’autres.

À la suite de ces réflexions et sur la base d’un rapport d’évaluation de la Direction générale, «le conseil municipal est arrivé à la conclusion qu’un virage s’impose pour faire mieux et répondre aux besoins diversifiés d’un plus grand nombre de jeunes», déclare le maire Jean Bouchard.

«La Ville de Mirabel, ajoute-t-il, comme toutes municipalités, a le souci et le devoir de s’assurer d’une utilisation saine et rigoureuse des fonds publics et des subventions qu’elle verse aux organisations.»

Il faut savoir que la Ville alloue chaque année des sommes colossales à l’ADMJ, soit environ 650 000 $ en subvention directe, en plus du prêt et de l’entretien de sept locaux. Elle soutient donc fortement l’Association depuis 25 ans dans son mandat de planifier et de coordonner les activités des six maisons sur son territoire où des services sont offerts aux jeunes de 12 à 17 ans.

Le mieux-être des jeunes avant tout

En dépit de sa décision, la Ville n’a aucune intention de laisser les jeunes à eux-mêmes.  En effet, elle est fermement résolue à répondre encore mieux à leurs besoins et souhaite réinvestir les sommes annuellement versées dans différents projets qui favoriseront la qualité de vie, le mieux-être et l’émancipation des jeunes de tous les secteurs de Mirabel.

À titre d’exemples: animation dans certains parcs; services d’aide aux devoirs; activités sociales ou récréatives ponctuelles destinées aux adolescents; pavillons-jeunesse; fonds d’aide pour l’inscription des jeunes défavorisés à des activités municipales.

«Le conseil municipal tient néanmoins à mentionner que les maisons de jeunes ont bien répondu aux besoins de la communauté pendant de nombreuses années. Il veut aussi saluer le travail effectué par un grand nombre d’intervenants au cours des 25 dernières années. Cela a été grandement apprécié.  Cependant, comme dans toute chose, il faut évoluer et s’adapter, c’est ce que nous souhaitons faire par ce virage jeunesse plus inclusif », conclut le maire Bouchard.

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours 3 BBQ !
- PUBLICITÉ -
Top