- PUBLICITÉ -
Marlene Cordato collaborera à la requête du DGE

La mairesse de Boisbriand

Marlene Cordato collaborera à la requête du DGE

Marlene Cordato, la mairesse de Boisbriand, assure que son parti, le Rassemblement des citoyens, collaborera de son plein gré aux demandes du Directeur général des élections qui pourrait sous peu exiger de certains partis politiques provinciaux et municipaux le remboursement de contributions jugées non conformes au cours des cinq dernières années.

«Je pense que c’est notre rôle de leur offrir notre pleine collaboration», a affirmé mardi Mme Cordato. Celle-ci tient d’ailleurs a rappeler que les livres comptables de la Ville avaient déjà fait l’objet de vérifications, en 2010, à la suite des arrestations des anciens maires Sylvie St-Jean et Robert Poirier.

Mme Cordato s’est toutefois permise de communiquer avec le DGE afin d’en savoir plus sur son éventuelle requête et pourquoi son administration était encore une fois listée parmi les municipalités délinquantes.

La démarche du DGE survient évidemment à la suite des nombreuses déclarations faites à la commission Charbonneau, mais les allégations de Lino Zambito entourant l’administration de Boisbriand ont retenu l’attention. C’est du moins ce qu’a appris Mme Cordato lors d’une conversation téléphonique avec le bureau du DGE.

En ce qui a trait au «cadeau» de 3 000 $ reçu par le conseiller Patrick Thifault de la part du pdg de Génius, Michel Lalonde, il ne serait nullement visé par la requête du DGE puisque ledit don a été fait à titre personnel, selon ce qu’en dit Mme Cordato.

Quant au parti de l’ancienne mairesse Sylvie St-Jean, qui était au pouvoir jusqu’au scrutin municipal de novembre 2009, il n’a plus d’existence officielle. Depuis sa dissolution, les membres de son équipe ayant été élus font désormais cavalier seul et siègent à titre de conseillers indépendants.

Si le parti de Mme St-Jean est inattaquable, il reste que chacun des quatre conseillers pourrait tout de même devoir répondre aux exigences du DGE et ouvrir les livres comptables afin de démontrer qu’ils n’ont pas reçu de contributions non conformes.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top