- PUBLICITÉ -
Mario Laframboise élu dans Blainville

L’ex‑bloquiste Mario Laframboise remporte son pari et devient le nouveau député de Blainville

Mario Laframboise élu dans Blainville

«Je tiens à remercier les candidats de la Coalition, c’était un honneur de vous diriger», a dit le chef de la CAQ, François Legault, vers 22 h 30, le lundi 7 avril dernier, alors qu’un gouvernement libéral majoritaire venait d’être élu au Québec.

Derrière le chef, le candidat de Blainville, Mario Laframboise, élu avec 1 957 voix de majorité (33,92 %) contre les candidates libérale et péquiste, Marie-Claude Collin (29,51 %) et Gyslaine Desrosiers (29,35 %).

Il faut dire que la tension était palpable tout au long de cette soirée d’élection puisque dès le début, le comté de Blainville a oscillé avec des résultats très serrés entre les trois principaux partis, et ce, dès le début de la soirée.

«Nous savions que les 42 premiers bureaux de vote par anticipation n’étaient pas notre clientèle, a confirmé le candidat élu dans Blainville, Mario Laframboise. J’ai dit à mon équipe qu’après cela, la montée se ferait sentir et ne s’arrêterait pas.»

Effectivement, vers 22 h, le comté de Blainville a pris une tangente caquiste qui n’a cessé d’augmenter pour finalement se transformer en victoire moins d’une heure plus tard.

Engagement

Expliquant la montée des libéraux par la peur liée au référendum, le nouveau député de Blainville a promis que les citoyens ne regretteraient pas leur choix. D’ailleurs, ce dernier a promis d’honorer son premier engagement, soit de talonner les autorités dans le dossier de l’autoroute 19. «Il nous faut le dépôt du plan, a‑t‑il souligné, et le plus rapidement possible.»

Soulignons qu’il s’agit d’une huitième campagne électorale en 14 ans pour Mario Laframboise.

Mario Laframboise

Mario Laframboise a présidé l’Union des municipalités du Québec (UMQ) de 1997 à 2000 avant d’être élu député fédéral de la circonscription d’Argenteuil-Papineau-Mirabel en 2000, sous les couleurs du Bloc québécois. Il a été réélu en 2004, 2006 et en 2008. En 2011, il a été défait par la néo‑démocrate Mylène Freeman. Préfet de la MRC de Papineau de 1987 à 2000, Mario Laframboise a présidé le Conseil régional de développement de l’Outaouais de 1991 à 2000 et a été maire de la Municipalité de Notre-Dame-de-la-Paix pendant 17 ans. Il a été le porte-parole pour le Bloc québécois en matière de transports, de l’infrastructure et des collectivités.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top