- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Mario Lafamboise: «Pour un Québec gagnant et prospère»

Le candidat de la Coalition Avenir Québec dans la circonscription de Blainville, Mario Laframboise, a présenté son bilan de la présente campagne électorale, quelques jours avant le scrutin.

«Le 7 avril prochain, les Québécois seront appelés à élire un nouveau gouvernement. Ici, à Blainville, les citoyens auront le choix d’élire un nouveau député qui saura répondre à leurs attentes en les représentant dignement à l’Assemblée nationale. À ce titre, j’ai parcouru l’ensemble du comté sans relâche pour aller à leur rencontre, pour entendre leurs préoccupations. Votre réponse est claire : vous m’avez signifié que vous en aviez assez du cynisme, assez que l’ont tienne vos votes pour acquis, assez du manque de respect. La candidate libérale dans Blainville qui a enfreint la loi à l’élection municipale de 2009 et qui a été reconnue coupable par le DGEQ en février dernier est un bel exemple en soi», a déclaré Mario Laframboise.

Tout en redonnant 1 000 $ aux familles québécoises par l’abolition de la taxe santé et de la taxe scolaire, la Coalition Avenir Québec propose de lutter contre le décrochage scolaire, d’adopter une Charte des contribuables qui limite l’augmentation des tarifs et de négocier avec les médecins de famille de la région la prise en charge de plus de patients. Mario Laframboise a rappelé quelques dossiers qui lui tiennent à coeur pour la circonscription :

– Défendre les intérêts de la Ville de Sainte-Anne-des-Plaines pour son inclusion à la Politique nationale de la ruralité et par son exclusion de l’obligation d’offrir un service de police de niveau 2.

-Suivre le dossier du parachèvement de l’autoroute 19 avec des voies réservées pour le transport collectif.

-Appuyer le projet d’implantation de l’Institut du transport électrique sur le territoire de la Ville de Blainville.

«Des dossiers incontournables selon moi et d’une évidence même. Des dossiers consensuels, des engagements sérieux et concrets puisqu’ils incarnent la poursuite des véritables enjeux et le changement de gouvernance souhaité par une grande majorité de citoyens du comté. Pour toutes ces raisons, Blainville a besoin d’un député de la Coalition Avenir Québec. Le seul parti capable d’offrir un Québec gagnant, plus prospère avec plus de services de qualité pour les familles de la circonscription. Le seul parti qui cherche à nous rassembler plutôt qu’à nous diviser, à prioriser d’abord le bien-être des patients et des contribuables», a souligné le candidat caquiste.

PLQ-PQ : du pareil au même

Pour le candidat caquiste, le choix est clair pour les électeurs. «D’un côté le PLQ, un retour en arrière après 9 ans de gouvernance sous le signe de corruption et de collusion. Et d’autre part, le PQ, qui après 18 mois de gouvernance de valses et de pirouettes électoralistes, a continué ses tergiversations et ses promesses non-tenues. À cet égard, comment prendre au sérieux la déclaration de la candidate du PQ dans Blainville concernant son engagement à analyser l’inclusion de Sainte-Anne-des-Plaines à la Politique nationale de la ruralité ? Est-elle au courant que le député sortant, Daniel Ratthé, a interpellé à plusieurs occasions le ministre Gaudreault à ce sujet et qu’il a clairement dit que ce n’était pas dans ses priorités ? Est-elle au courant que lors de la dernière campagne électorale, l’ex-candidat péquiste aux élections de 2012, Bernard Généreux, avait promis un dénouement positif dans ce dossier ? Le PLQ et le PQ sont les apôtres de l’immobilisme et du statu quo. C’est bonnet blanc, blanc bonnet. Pour toutes ces raisons, je demande aux électeurs et électrices de Blainville d’appuyer la Coalition Avenir Québec. Le seul parti qui propose des solutions innovatrices, courageuses et prometteuses. Le 7 avril prochain, votez pour que Blainville puisse contribuer à relancer le Québec», a conclu Mario Laframboise.

Vous pouvez joindre Mario Laframboise et son équipe en visitant sa page Facebook, au [www.fb.com/laframboise.coalition], en visitant son comité électoral, au 220, Curé-Labelle, bureau 200, à Sainte-Thérèse, ou par téléphone, au 450 951-2609.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top