- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Marie-Claude Collin: l’économie, l’emploi, la santé et l’éducation

La candidate du Parti libéral du Québec dans la circonscription de Blainville, Marie-Claude Collin, résidente de Blainville depuis 25 ans et conseillère municipale depuis 2005, se dit très fière de la campagne électorale menée par le chef, Philippe Couillard, et l’équipe de candidats libéraux depuis le 5 mars dernier.

«Notre chef a lancé cette campagne avec un message clair sur les priorités que nous souhaitions mettre de l’avant, c’est-à-dire l’économie et l’emploi, la santé et l’éducation. Ces enjeux sont d’ailleurs à l’origine de mon engagement et de ma candidature au sein de cette formation politique», a déclaré Marie-Claude Collin.

«Les Québécois doivent se réjouir que le Parti libéral du Québec ait choisi de garder un ton respectueux et de parler des enjeux qui les préoccupent, contrairement au Parti Québécois qui a choisi de miser sur la division et de salir pour se faire élire»  dit –elle.

Mme Collin, depuis le début de la campagne, dit avoir rencontré les citoyens des quatre municipalités du comté ainsi que des élus municipaux et les décideurs socio-économiques de la région. «J’ai été à l’écoute de leurs attentes, leurs préoccupations ainsi que de leurs priorités», souligne-t-elle.

Au cours de cette campagne, Marie-Claude Collin a déclaré qu’elle a prioriserait certains enjeux du comté de Blainville en s’engageant à:

– Effectuer les démarches nécessaires afin que la réfection et l’amélioration de l’autoroute A19 figurent dans les priorités d’investissement en infrastructures du prochain gouvernement libéral.

– Faire valoir auprès du prochain gouvernement libéral l’importance de développer le transport en commun intermodal, notamment en harmonisant les titres de transport et en améliorant la desserte pour le train de banlieue (ou le stationnement incitatif ou les voies réservées pour autobus);

– Participer à redémarrer notre économie et à relancer l’emploi à très court terme grâce à un régime épargne-propriété (REP) ; cette mesure permettrait d’aider les jeunes familles à accéder à la propriété tout en encourageant les Québécois à épargner et grâce aux crédits d’impôts à la rénovation et au rétablissement des crédits du plan québécois des infrastructures. De plus, le projet de l’implantation de l’Institut du transport du Québec à Blainville en collaboration avec les différents intervenants du milieu serait appuyé par la candidate.

– Favoriser l’établissement dans le comté de Blainville, d’une super-clinique médicale regroupant sous un même toit une équipe multidisciplinaire formée d’omnipraticiens, de médecins spécialistes, d’infirmières et d’autres professionnels de la santé, projet appuyé par le chef du parti, Philippe Couillard, lors de sa visite dans le comté de Blainville.

– Favoriser l’établissement en collaboration avec les élus locaux de plus de services de proximité pour nos jeunes et nos aînés (garderies, résidences abordables pour aînés, etc.)

– Collaborer à l’accès de la politique nationale de la ruralité, l’aménagement du réseau de pistes cyclables interrégional et l’amélioration de la route 335 en partenariat avec la municipalité de Sainte-Anne-des-Plaines.

«Les enjeux sont de plus en plus clairs. Le 7 avril, les Québécois auront le choix entre, d’une part, le Parti Québécois qui mise sur la division, l’opportunisme et la manipulation et, d’autre part, le Parti libéral du Québec qui rassemble au lieu de diviser et qui offre un gouvernement qui va s’occuper d’économie et d’emploi, qui va faire le ménage dans les structures pour donner accès à un médecin 7 jours sur 7 et donner plus de services aux enfants dans les écoles», a conclu la candidate libérale.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top