- PUBLICITÉ -
Malgré l'injonction: cours annulés à Lionel-Groulx

Des manifestants masqués se sont massés devant les entrées du collège Lionel-Groulx pour défier l’injonction

Malgré l’injonction: cours annulés à Lionel-Groulx

En vertu d’une injonction interlocutoire provisoire émise par la Cour supérieure et dont le jugement a été déposé en date du 8 mai 2012, 53 étudiants du Collège Lionel-Groulx devaient reprendre leur cours à compter du vendredi 11 mai.

Or, en raison des dizaines de manifestants sur place, voire une centaine, et dont la plupart arboraient un masque, la direction du Collège, craignant que la situation ne dégénère, a décidé, peu après 8 h, de finalement annuler toutes activités scolaires, par mesure de sécurité. «Nous avons fait deux interventions auprès d’eux, leur demandant de quitter les lieux et de dégager les accès, ce qu’ils ont refusé», a indiqué Yves Marcotte, directeur des communications, quelques minutes seulement après que le Collège eût décidé de suspendre les cours pour la journée.

Cette décision était basée, dit-il, sur le danger potentiel de la situation et un geste posé en fonction de la sécurité des étudiants, du personnel et des immeubles. Notez que la levée de cours du vendredi 11 mai touche l’ensemble des cours, autant ceux de l’enseignement régulier que de la Formation continue.

Le retour en classe des 53 étudiants en lien avec l’injonction est donc reporté au lundi 14 mai, alors que le même processus s’appliquera.

Mentionnons que plusieurs policiers étaient sur les lieux, tôt vendredi matin, de même que de nombreux étudiants et professeurs contre la hausse.

Presque au même moment, cette fois à Saint-Eustache, un autre groupe d’élèves a également déposé, au bureau d’avocats Binette Carignan, une demande d’injonction pour retourner en classe.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top