- PUBLICITÉ -
L’unité prothétique du Centre Hubert-Maisonneuve: 25 000 $ de confort pour les gens atteints d'Alzheimer

Le projet de Lion Daniel Gosselin

L’unité prothétique du Centre Hubert-Maisonneuve: 25 000 $ de confort pour les gens atteints d’Alzheimer

Au Club Lions de Sainte-Thérèse, chaque président propose un projet personnel philanthropique qu’il développera au cours de son mandat. Pour Daniel Gosselin, président du Club pendant l’année 2010, c’est vers l’unité prothétique du Centre Hubert-Maisonneuve que son ambition et sa motivation ont été dirigées.

«L’unité prothétique est un endroit pour les gens atteints de la maladie d’Alzheimer. Mon projet en tant que président, en 2010, a été d’amasser un montant suffisant pour repenser toute la décoration de cette unité au Centre Hubert-Maisonneuve», souligne M. Gosselin.

Le projet, estimé à 25 000 $, se concrétise grâce à une collecte de fonds. L’argent est remis au Centre Hubert-Maisonneuve qui, après avoir revu la décoration de l’endroit, a muni l’unité de meubles adaptés pour ses résidents.

«Il faut savoir que pour les gens atteints de la maladie d’Alzheimer, des endroits conviviaux, voire familiaux s’avèrent très sécurisants», ajoute l’ex-président.

Un partenariat qui dure

Depuis 1985, les Lions de Sainte-Thérèse ont organisé différentes activités de financement qui leur ont permis d’octroyer plusieurs dons d’argent à la Fondation Drapeau et Deschambault.

«Notre activité Souper Gageure nous rapporte environ 25 000 $ annuellement. Cette année, l’argent que nous allons amasser sera à nouveau redistribué parmi les organismes, dont un montant sera retenu pour la Fondation. Cet argent servira à financer l’achat de six verticalisateurs, au coût de 1 500 $ chacun», explique M. Gosselin.

Précisons qu’un verticalisateur est un diable qui permet aux gens alités ou ayant des difficultés à se lever et à se déplacer d’être transférés d’un endroit à un autre (fauteuil, lit).

Il a été prévu d’acheter un verticalisateur par étage pour les deux centres.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top