- PUBLICITÉ -
Lucia Carvalho souhaite être au service de la communauté

Lucia Carvalho Souhaite être Au Service De La Communauté

Lucia Carvalho souhaite être au service de la communauté

Candidate libérale dans Blainville

Mère de trois enfants, et grand-mère d’une petite-fille, Lucia Carvalho, 49 ans, est la candidate qui représente le Parti libéral du Québec (PLQ) dans la circonscription de Blainville en vue des élections du 1er octobre. Si elle a accepté de poser sa candidature, c’est avant tout pour servir sa communauté.

Mère de trois enfants, et grand-mère d’une petite-fille, Lucia Carvalho, 49 ans, est la candidate qui représente le Parti libéral du Québec (PLQ) dans la circonscription de Blainville en vue des élections du 1er octobre. Si elle a accepté de poser sa candidature, c’est avant tout pour servir sa communauté.

«D’aussi loin que je me rappelle, j’ai toujours servi ma communauté. Je suis quelqu’un qui donne beaucoup et qui aime aider. J’aime contribuer à faire une différence» , soutient Mme Carvalho qui a longtemps fait du bénévolat sa passion, organisant de nombreuses collectes de fonds, pour la lutte contre le cancer, entre autres, et la cause du diabète de type 1.

Ce sont ces diverses implications qui ont poussé le PLQ à l’approcher pour qu’elle devienne candidate dans Blainville.

«Au début, lorsqu’on m’a approchée, je pensais que c’était une blague! Je leur ai dit que je n’avais pas d’expérience en politique et que moi, ma politique, c’est de servir les citoyens. Une fois que je leur ai parlé toutefois, j’ai réalisé que l’expérience, je pouvais l’acquérir. J’y ai pensé pendant un mois, en ai parlé à mon entourage et y ai finalement vu pour moi une réelle opportunité de faire de vrais changements, à plus grande échelle.»

Les valeurs véhiculées par le PLQ en sont que Mme Carvalho sera en mesure de défendre naturellement puisqu’elle affirme se reconnaître dans ce parti.

«Quand je le compare aux autres partis, le PLQ est celui qui respecte le plus les valeurs de chacun, quelle que soit leur culture. C’est ce qui vient me chercher depuis mon jeune âge.»

Résidante de Mascouche

Arrivée au Québec, du Portugal, alors qu’elle n’avait que six ans, Lucia Carvalho réside aujourd’hui à Mascouche, mais affirme connaître «très bien» le comté de Blainville, elle qui y a notamment œuvré pendant quatre ans à titre de présidente de l’Association portugaise de Sainte-Thérèse où son rôle consistait, entre autres, à accompagner les nouveaux résidants de sa communauté. Si on lui reproche de ne pas vivre dans sa circonscription, elle sait quoi répondre.

«Je connais les enjeux, car je viens ici à tous les jours. Je suis prise dans le trafic dans la 15 et j’emprunte régulièrement la 640. Je connais bien les citoyens. Ce n’est pas pour rien que les libéraux sont venus me chercher. Depuis que j’ai 10 ans que je visite l’Association portugaise» , de dire Mme Carvalho qui s’engage toutefois à déménager dans Blainville, aussitôt élue.

Château fort

La circonscription de Blainville n’est jamais passée aux mains des libéraux. Comté péquiste de 1994 à 2007, elle est ensuite devenue adéquiste en 2007 avant d’être reprise par le Parti québécois l’année suivante. Depuis 2014, Mario Laframboise de la Coalition Avenir Québec en est le député.

Lucia Carvalho est consciente que ce ne sera pas une circonscription facile à prendre, mais pour elle, rien n’est joué. Ce sont les citoyens qui décideront, le 1er octobre.

«J’aime les défis. Je n’aime pas perdre, mais quoi qu’il arrive, j’aurai gagné en acquérant une nouvelle expérience. C’est beaucoup de travail, mais je ne regrette rien! Si je ne suis pas élue, je poursuivrai en politique.»

Dans le cas contraire, Lucia Carvalho promet d’allouer une partie de l’allocation qui lui sera remise pour défrayer les coûts de son local. Une journée par semaine, elle souhaite embaucher une personne dont le rôle sera d’accueillir les aînés qui ont besoin d’aide, pour remplir des formulaires, par exemple. La construction d’une super-clinique à Blainville est également au nombre de ses priorités.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top