- PUBLICITÉ -

Le jeune Eustachois Loudovick Gauthier est le porte-parole du Défi têtes rasées Leucan.

Loudovick sera de nouveau le porte-parole du Défi têtes rasées Leucan

Loudovick Gauthier, 13 ans, est un jeune homme courageux qui se bat contre une leucémie aiguë lymphoblastique. Malgré un diagnostic de cancer et l’annonce d’une rechute, il fonce et mord dans la vie. Pour une 3e année consécutive, il sera le porte-parole du Défi têtes raséesMD Leucan, présenté par Proxim, qui aura lieu au Festival de la galette et des saveurs du terroir de Saint-Eustache. Ce sera la 4e édition de ce Défi qui a amassé un peu plus de 25 000 $ depuis ses débuts au Festival.

La famille de Loudovick a bien compris le slogan S’unir pour soutenir de Leucan. Le 15 septembre prochain, lors du festival, Loudovick sera accompagné par sa famille et plusieurs amis.  Son père, Jean-François, coiffeur au salon Les Barbières de Saint-Eustache, sera le coiffeur officiel du Défi. Ce dernier mentionne: «Inscrivez-vous au Défi, venez passer une super journée avec nous et contribuez à maintenir les services que les jeunes reçoivent de Leucan. Venez aider les familles qui sont prises en charge par Leucan lors du diagnostic et aussi après.»

Le Défi

Le Défi têtes rasées Leucan est une activité de financement majeure qui permet d’offrir des services aux familles d’enfants atteints de cancer. C’est aussi un geste de soutien envers les enfants qui subissent, lors de la chimiothérapie, une modification de leur image corporelle par la perte des cheveux. Leucan, qui a été fondée en 1978, est une alliée fidèle de centaines de membres dans la région touchée par le cancer pédiatrique. Grâce à l’argent amassé lors de ses activités, Leucan peut offrir des services importants.

Loudovick est heureux d’avoir Leucan pour l’aider. «Leucan a rendu mon combat plus facile. Toutes les activités familiales qui mʼont été proposées et principalement les camps mʼont vraiment permis dʼoublier ma souffrance et m’ont apaisée. De plus, mes rencontres ont comblé l’isolement et la sensation dʼêtre emprisonné par la maladie. Que dire aussi de tous les massages que j’ai reçus!»

Une histoire touchante

Tout a commencé le jour de la fête de sa mère en mai 2016. Habitué aux prises de sang de routine pour un problème hématologique qu’il a depuis l’âge de 18 mois, Loudovick a alors appris qu’il était aux prises avec des cellules anormales. La leucémie a été confirmée après une ponction de moelle. Le stress, la tristesse et la peur se sont enchaînés durant deux ans de traitements.

Au mois de juin 2018, à la salle de jeux de Leucan, il a eu le bonheur de faire sonner la cloche qui annonçait la fin de ses traitements, une heureuse tradition à Sainte-Justine. Cependant, une mauvaise nouvelle allait arriver peu de temps après: une rechute. «Après avoir vécu le pire et l’illusion de la fin, comme une balle au cœur, retour à la case départ. Jʼai de la misère à vous décrire comment je me suis senti, mais jʼai choisi de continuer à me battre. Je nʼai pas pu être sur place comme porte-parole pour mon 2e Défi têtes rasées Leucan, car jʼétais à Sainte-Justine en isolement pour ma greffe de moelle osseuse», se souvient Loudovick.

Aujourd’hui, la greffe a fonctionné et Loudovick se porte bien. Il n’a pas encore terminé ses traitements, mais il ne baisse pas les bras et vous attend au Défi têtes rasées Leucan du 15 septembre. Il est possible de faire un don à Leucan ou de vous inscrire au Défi têtes rasées Leucan en visitant le site [www.tetesrasees.com].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top