- PUBLICITÉ -
Lorraine: Miguël Poissonnier rejoint Martin Lacasse

Miguël Poissonnier briguera un siège de conseiller aux côtés du candidat à la mairie Martin Lacasse.

Lorraine: Miguël Poissonnier rejoint Martin Lacasse

L’homme est enseignant en mathématiques et il a déjà occupé des fonctions de directeur-adjoint d’une école secondaire par intérim. Miguël Poissonnier est père de famille et résidant de Lorraine depuis toujours et voilà qu’il s’implique en politique auprès du candidat à la mairie Martin Lacasse.

Miguël Poissonnier briguera donc un siège de conseiller et il s’engage à Agir avec Lacasse, selon le slogan de celui qui veut établir une gestion en collégialité à l’hôtel de ville de Lorraine.

On devine que les chiffres habitent l’esprit du nouveau candidat à l’élection du 3 novembre, mais Miguël Poissonnier tient aussi à régler certains dossiers tels les excès de vitesse sur d’Aigremont, mais surtout les refoulements d’égouts dans le secteur de la rue Poisson.

C’est donc ensemble que le candidat à la mairie Martin Lacasse et Miguël Poissonnier s’engagent à une réduction de la dette de 5 % à Lorraine, soit «en analysant chaque poste budgétaire pour permettre de diminuer les coûts», de préciser Martin Lacasse.

Cette étude exhaustive des dépenses aura pour effet de suspendre immédiatement la construction d’un chalet au parc Lorraine, un investissement de 2,4 M $. Un agrandissement des facilités déjà en place et l’ajout d’un kiosque suffirait selon les deux colistiers.

On entend aussi impliquer davantage les cols bleus dans la réalisation des travaux et Martin Lacasse voudrait même investir dans leur formation, afin de recourir le moins souvent possible aux entrepreneurs privés.

Le duo politique entend aussi diversifier l’économie captive de Lorraine par sa vocation résidentielle et il semble que la revitalisation du domaine Garth soit au centre de cette intention, avec le kiosque nautique.

Mais c’est le ruisseau Dominique-Juteau qui demeure une priorité pour Martin Lacasse qui se réjouit que la Ville ait débloqué 194 000 $ pour remédier au problème d’érosion, selon lui à la suite de sa présentation publique lors d’une assemblée de conseil, avec photos à l’appui.

M. Lacasse est d’avis que des études d’impacts doivent être entreprises rapidementà cet endroit. Une corvée biannuelle du maire pourrait aussi être instituée afin de dégager les branches qui s’y amassent avec l’écoulement des eaux.

Les dossiers qui retiendront l’attention du candidat à la mairie et du conseiller indépendant qui s’inscrit dans sa démarche concerneront aussi le mur antibruit, en plus du refoulement d’égouts du secteur de la rue Poisson, et les deux hommes entendent bien surveiller toutes les dépenses avec minutie.

Martin Lacasse présentait son équipier au parc Lorraine, afin de faire voir «l’incohérence et les aberrations comme il vient de se produire avec le stationnement du parc». Et, afin d’y voir clair, un éventuel maire Lacasse demanderait une analyse en profondeur de chaque dossier par le directeur général et le directeur du développement durable, et ce, au plus tard le 15 janvier 2014.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top