- PUBLICITÉ -
Lorraine: Max Mahi pour les jeunes et les aînés

Max Mahi

Lorraine: Max Mahi pour les jeunes et les aînés

Max Mahi nous avait promis une élection pas reposante et le candidat à la mairie de Lorraine y allait de toute l’énergie qu’on lui connaît en livrant un discours de quatre pages recoupant quelques engagements, mais surtout explicite quant à ses motivations politiques.

Il faudra d’abord que les six conseillers qui siègeront à ses côtés soient prêts à réduire leurs salaires et indemnités de 30 %, puisque c’est l’un de ses engagements qui s’inscrit dans le sens d’une réduction de la dette, avec un débat citoyen à propos d’un budget à base zéro, le tout en préservant les services publics et même en les bonifiant.

Comment y parvenir? en fusionnant les services et pourquoi pas les villes, de prôner l’homme comme moyen de redresser les finances. Lorraine et Rosemère partagent les services de police et d’aqueduc et Max Mahi pousserait le partage jusqu’à la fusion des associations sportives.

«Chers amis Lorrains, je veux redonner confiance en notre ville. Ce qui est en cause, c’est la dette, les aînés, l’application du code d’étique et la révision de nos contrats publics depuis 1997 à 2013», de déclarerenvolée Max Mahi.

Faisant référence à sa ville natale, Casablanca, Max Mahi s’ouvrait personnellement en disant : «Je suis social démocrate, je crois à l’unité, le progrès et la démocratie, je ne l’ai pas reçue en héritage. Il m’a fallu décider lucidement d’aller vers elle.»

Max Mahi de conclure qu’il n’y avait pas de hasard dans sa démarche, mais plutôt un aboutissement. Il s’engageait en faveur du développement du centre commercial par First Capital, mais toutefois en réflexion quant aux neuf étages de la résidence pour personnes âgées, qu’il serait tenté de réduire de moitié.

La résidence voisine au domaine Garth pourrait d’ailleurs être construite en partenariat public-privé, sur une base de location de 25 ans.

«Toute nouvelle dépense sera financée par des économies, résumait le candidat à l’élection  du 3 novembre, et Max Mahi promettait une réduction de la fonction publique, sans toutefois adhérer à la règle systématique de non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE
- PUBLICITÉ -
Top