- PUBLICITÉ -
Lorraine: Jean-Marc Desrosiers questionne les appels d’offre

Le candidat au poste de conseiller à Lorraine

Lorraine: Jean-Marc Desrosiers questionne les appels d’offre

Le candidat indépendant au poste de conseiller municipal, Jean-Marc Desrosiers, se questionne sur la transparence administrative à Lorraine, tout en souhaitant la présence d’un vérificateur à la ville.

L’homme fait campagne sur tout le territoire, puisqu’il n’y a pas de quartiers désignés à Lorraine, et il a le système électronique d’appels d’offres dans le collimateur.

«Lorraine n’est pas à jour», reproche le candidat qui prône une meilleure planification des travaux, de même qu’un suivi des appels offres avec une prospection de candidatures.

L’homme allègue que 422 846 $ de travaux sont effectués à contrats, alors que l’on a dépensé 143 844 $ pour un camion à benne et que l’on a déjà acquis une excavatrice à 81 947 $. Les dépenses pour 2013 s’élèvent à quelque 10 M $ et Jean-Marc Desrosiers s’interroge par ailleurs sur les frais encourus dans la cause du mur antibruit.

Jean-Marc Desrosiers nous rappelait qu’une étude actuelle des HEC de Montréal révélait que la ville de Lorraine arrivait 542e sur 686 municipalités comparables en termes de services, qui étaient d’ailleurs 29 % plus chers que les municipalités de même taille. Lorraine se retrouve 52e sur 62 villes de 5 000 à 9 999 habitants en terme de gestion.

Et les choses sont au pire, selon le candidat, en ce qui à trait à la régie de police intermunicipale qui place Lorraine au 68e rang sur 76 municipalités, en ce qui concerne les coûts de services.

Mais c’est aux fonds de pension, celui de la Loi sur les régimes de pension des élus municipaux et le régime complémentaire spécifique à la ville de Lorraine, que le candidat veut s’attaquer, en proposant une terminaison partielle auprès de Québec tout en rayant des livres comptables le complément municipal.

Jean-Marc Desrosiers veut un siège au conseil de ville pour questionner la gestion et notamment la construction de jeux d’eau à hauteur de 278 000 $ et l’achat d’équipements d’exercices dans les parcs pour une valeur de 43 000 $.

Le père de quatre enfants et planificateur financier s’inquiète de la dette, que l’administration Ayoub dit avoir réduit de 18 M $ à 15 M $, et il souhaiterait une mise à jour au mois de septembre, «pour avoir l’heure juste au moment de voter», selon ses propres paroles.

On retrouve le candidat sur Internet à l’adresse [www.desrosierspourlorraine.com].

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE

Concours restos de l'été
- PUBLICITÉ -
Top