- PUBLICITÉ -
Lorraine: AGIR avec Lacasse sur trois points

L’un des candidats à la mairie de Lorraine

Lorraine: AGIR avec Lacasse sur trois points

Le candidat à la mairie de Lorraine Martin Lacasse propose une réforme complète du lieu et de la manière de tenir les assemblées de conseil afin de favoriser la participation citoyenne, tout en présentant trois points majeurs de sa campagne électorale.

L’aspirant à la mairie est d’ailleurs dûment inscrit tel un parti politique auprès du Directeur général des élections (DGE), sous le vocable AGIR avec Lacasse, et avec un site Internet en développement, mais aussi en instance de nous présenter deux candidats conseillers qu’il se défend bien de considérer comme une équipe, puisque son credo est celui de l’administration en collégialité.

Martin Lacasse dénonce «la belle unanimité de l’Équipe Ayoub, où l’un appuie et l’autre seconde toutes les propositions du maire sans jamais s’opposer», alors que lui voit les choses ailleurs et tout autrement.

M. Lacasse entend tenir les assemblées de conseil au centre communautaire de la Place Dabo tout en stimulant la participation citoyenne en deux temps, d’abord publier l’ordre du jour de l’assemblée deux semaines à l’avance, via l’infolettre, puis le procès verbal dans la semaine qui suit la séance.

Les gens étant mieux renseignés, la participation aux assemblées en serait favorisée, croit Martin Lacasse, lequel propose que l’on puisse demander un vote secret en cas d’opposition à une décision du conseil, dans la mesure où il y a un minimum de 350 votants, afin qu’un petit groupe organisé ne puisse boycotter un projet spécifique. Il suffirait qu’un citoyen en fasse la demande pour que le vote de l’assemblée décide. «Finis les monologues du maire et de son équipe de conseillers», résume le candidat.

Ensuite, Martin Lacasse abordait le dossier du domaine Garth, dont il signale que la superbe cour arrière toute naturelle est désertée par les citoyens. Aussi voit-il la fontaine du jardin redevenir la source d’un marché agricole avec des pique-niqueurs autour,  alors que des artistes et artisans pourraient ensemble bénéficier d’ateliers dans la vieille grange rénovée.

Une subvention de 1,5 M $ a été allouée au domaine et Martin Lacasse, qui voyait encore bien d’autres activités potentielles dans ce jardin, s’inquiète du fait «quon ne parle que de travaux relatifs aux bâtiments, c’est-à-dire la maison et la grange.»

Finalement, c’est au bord de la rivière des Mille Îles que sa vision nous amenait. «Les camions et les équipements des travaux publics ont une meilleure vue que les citoyens sur la rivière des Mille Îles», de plaider le politicien qui y voit plutôt des condominiums de plus d’une vingtaine d’unités, avec vue sur les bateaux dragons et autres petites embarcations partisans de la Route Bleue.

En ce qui concerne le garage municipal et ses pénates, le prétendant à la mairie les situeraient davantage dans le voisinage immédiat de la grange, mais avec une architecture intégrée au domaine Garth.

Au demeurant, celui qui briguera la mairie le 3 novembre prochain ne cherche pas d’équipe, «pour ne pas prendre le rôle du roi», laisse-t-il tomber en blâme au maire sortant, Ramez Ayoub.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section Concours

Concours La meilleur des aventures sucrée 2020
- PUBLICITÉ -
Top