- PUBLICITÉ -
Lorraine: agir avec Lacasse sur l’eau et la jeunesse

Le candidat à la mairie de Lorraine

Lorraine: agir avec Lacasse sur l’eau et la jeunesse

Le dernier point de presse du candidat à la mairie de Lorraine Martin Lacasse aura surtout concerné la consommation d’eau au parc Lorraine, mais aussi la place des jeunes dans l’organisation municipale.

Mais, avant même d’aborder les sujets politiques, Martin Lacasse tenait à faire le point sur les évènements disgracieux d’intimidation rapportés par l’Équipe Fortin en précisant que «ces événements n’ont rien à voir avec le parti Agir avec Lacasse et sans doute avec aucun autre parti». Le candidat invitait les journalistes et les membres de l’équipe en cause à regarder ailleurs que dans les partis politiques.

Après avoir pris le temps de remercier les électeurs de leur accueil sur le parvis de leur demeure, Martin Lacasse suggérait la création d’un comité jeunesse de huit personnes âgées de 18 à 24 ans, lequel aurait un point à l’ordre du jour à chaque séance du conseil.

«J’avais 20 ans lorsque j’ai commencé à m’impliquer dans ma ville natale, soulignait Martin Lacasse. J’aurais aimé que le maire de l’époque me fasse une proposition comme celle-là.»

Par ailleurs, Martin Lacasse tenait à rappeler aux Lorrains que le parc canin a coûté 50 000 $ et qu’il fait l’objet de grands mécontentements chez les voisins de Bois-des-Filion, avec des plaintes auprès du maire Larocque.

On ne manquait pas non plus de rappeler l’étude des HEC qui place la ville de Lorraine au 542e rang sur 686 municipalités, en termes de gestion, et Martin Lacasse soulignait également les problèmes avec le ruisseau Dominique-Juteau, qui risque un effondrement éventuel de la berge, selon le candidat à l’élection du 3 novembre.

Ce sont toutefois les jeux d’eau du parc Lorraine, où nous nous trouvions, dont la facture serait de 300 000 $ plutôt que 250 000 $ en incluant le surfaçage, ainsi que la quantité d’eau déversée dans les égouts que décriaient les trois candidats indépendants d’Agir avec Lacasse.

Rappelons que ces deux candidats sont Miguël Poissonnier, au siège numéro 2, et Céline Bertrand, au siège numéro 4. Agir avec Lacasse ne présentait pas de candidats à tous les postes pour casser la tradition qui a toujours porté des équipes complètes au conseil de Lorraine.

Quoique les coûts de ces jeux d’eau du parc Lorraine, alors que la Ville a déjà une piscine et une pataugeoire, de rappeler Martin Lacasse, irritent moins le candidat que le gaspillage d’eau.

«Les jeux d’eau utilisent l’eau filtrée de l’usine de Rosemère, s’indigne Martin Lacasse, la même qui passe par vos compteurs d’eau et qui s’en va directement dans les égouts.»

Au chapitre écologique, Agir avec Lacasse préconisait par ailleurs l’installation  de trois bornes de recharge pour véhicules électriques dans le projet de la nouvelle Place Lorraine.

«Ce n’est pas Autrement Rémillard qui vous a informés des vrais enjeux. C’est un petit parti dirigé par Martin Lacasse, avec Miguël Poissonnier et Céline Bertrand pour améliorer la performance de la gestion municipale», d terminer le candidat.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE
- PUBLICITÉ -
Top