- PUBLICITÉ -
L’indice de gravité de la criminalité a chuté de 25 % depuis 2006

(Photo Michel Chartrand)

L’indice de gravité de la criminalité a chuté de 25 % depuis 2006

Blainville, une ville sécuritaire

L’heure est au bilan pour le Service de police de Blainville. Réunis pour un point de presse dans les locaux de la force policière, le maire de Blainville, François Cantin, le président de la commission de la sécurité, Alain Portelance, et la directrice du Service, Linda Ouimet, ont présenté une photographie de la sécurité sur l’ensemble du territoire. Un bilan positif dont la Ville et le Service se montrent fiers.

«Quand une famille décide de quitter sa ville d’origine, la quiétude, la tranquillité et la sécurité pèsent lourd dans le choix d’un nouveau milieu de vie. Deuxième ville en importance dans les Laurentides et 19e au Québec avec plus de 51 000 résidants, Blainville demeure parmi les chefs de file en matière d’indice de gravité de la criminalité et c’est pour moi très rassurant», de préciser le maire de Blainville.

Selon les données dévoilées, il semble que les différentes campagnes de sensibilisation aient porté leurs fruits. «L’ensemble des actions de notre administration et les opérations policières ont apporté des résultats éloquents: l’indice de gravité de la criminalité à Blainville a diminué de 25 % depuis 2006, ce qui fait de Blainville la ville la plus sécuritaire de la région parmi les villes de 10 000 habitants et plus», de préciser Alain Portelance, conseiller municipal et président de la commission de la sécurité.

Pour la chef du Service de police, les résultats sont à l’image des efforts de l’ensemble des policiers du service. «Ces services, c’est d’abord une présence policière qui s’est accrue au fil des années, grâce à l’augmentation de nos efforts. Notre ratio de policiers par 1 000 résidants s’établit entre 1,08 et 1,25, tout dépendant si l’on tient compte du nombre de policiers permanents réguliers, avec ou sans les auxiliaires. Notre ratio est très bon, puisque la norme prescrite par le ministère de la Sécurité publique se situe près de 1,2 policier par 1 000 résidants», ajoute Linda Ouimet.

Depuis quelques années, la Ville de Blainville investit beaucoup d’efforts pour améliorer la sécurité routière sur son territoire. De fait, il semble que ces efforts aient engendré des chiffres positifs. «La baisse du nombre de constats d’infraction émis en matière de vitesse est une statistique qui parle d’elle-même, soit une diminution moyenne de 13 % par année depuis 2006. Une chose est claire: nous devons poursuivre nos efforts», de préciser Linda Ouimet.

Dans le même sens, le Service de police s’est attaqué au phénomène des vols dans les véhicules. Selon les chiffres, en 2009, pas moins de 414 vols dans des véhicules ont été signalés. La cause principale semble être que plusieurs propriétaires ne verrouillent pas leurs portières. «Nous avons donc entrepris de sensibiliser les résidants à l’importance de verrouiller leur véhicule. Le résultat de ces interventions a été éloquent: nous sommes passés de 414 à 120 infractions, pour une diminution de 71 %», explique Linda Ouimet.

«Depuis 2006, avec la collaboration du Service de police, l’administration que j’ai le plaisir de diriger a posé les gestes nécessaires pour faire en sorte que Blainville soit une ville plus sécuritaire. Nous avons à la fois un service de police brillamment dirigé et déterminé à faire de Blainville une ville encore plus sécuritaire et, pour l’accompagner, nous avons une administration municipale prête à déployer tous les efforts et les ressources pour mettre en place des moyens de sensibilisation et pour accompagner ses forces policières dans leur mission», de conclure le maire de Blainville.

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE

Concours restos de l'été
- PUBLICITÉ -
Top