- PUBLICITÉ -

Photo Benoît Bilodeau – Linda Lapointe a reçu l’encouragement de ses parents lors de l’ouverture de son local électoral.

Photo Benoît Bilodeau – Pour une rare fois, tous les membres de la famille de Linda Lapointe étaient réunis au même endroit!
Photo Benoît Bilodeau – Linda Lapointe a reçu de nombreux appuis de ses supporters.

Linda Lapointe lance sa campagne électorale

La députée sortante de la circonscription fédérale de Rivière-des-Mille-Îles, Linda Lapointe, a officiellement, le mercredi 18 septembre dernier, lancé sa campagne électorale avec l’ouverture de son local, et cela, en présence des membres de sa famille et de nombreux supporters venus la saluer, l’encourager et lui souhaiter la meilleure des chances.

Il s’agira d’une troisième campagne électorale pour Mme Lapointe, elle qui a déjà été élue, en 2007, députée de Groulx à l’Assemblée nationale du Québec sous la bannière de l’Action démocratique du Québec (ADQ), puis, en 2015, députée de Rivière-des-Mille-Îles, cette fois sous les couleurs du Parti libéral du Canada (PLC).

Réalisations et autres dossiers à mener

«Cela a été un privilège pour moi que de représenter au cours des quatre dernières années les gens. Parmi les réalisations, je le répète, il y a l’allocation familiale pour enfants. C’est plus de 570 $ non imposable par mois pour plus de 10 000 familles, ici, dans ma circonscription. On a aussi doublé les Emplois d’été Canada pour les étudiants et réussi à obtenir, avec mon équipe, du Fonds d’atténuation contre les changements climatiques, 49 M$, pour s’assurer que les inondations soient moindres. Et avec mon collègue Ramez Ayoub, nous avons réussi à mettre de côté 240 M$ pour l’autoroute 19» , a énuméré, en entrevue, Mme Lapointe, avant de s’adresser à ses partisans.

- Publicité -

Et la députée sortante indique qu’il y a d’autres dossiers à mener, comme soutenir les aînés. Elle s’est donc réjouie de l’annonce, le jour même, d’une éventuelle augmentation de 10 % des prestations de sécurité de la vieillesse après l’âge de 75 ans si le PLC est élu, et d’une hausse de 25 % de la prestation de survivant du Régime de pension du Canada et du Régime de rentes du Québec. «C’est quelque chose de très important. C’est souvent des personnes seules qui ont besoin d’argent» , de soutenir Mme Lapointe, pour qui la mobilité dans le transport demeure une autre préoccupation.

Être «tannante» , un bon signe

Selon elle, le premier ministre Justin Trudeau demeure toujours «l’homme de la situation» malgré les attaques qu’il a essuyées ces derniers mois, notamment dans le dossier de SNC-Lavalin. «On ne parle pas de corruption, c’était pour sauver des emplois. Ce sont les hauts dirigeants qui auraient payé, avec un accord de réparation, pas les 8 000 employés qui, eux, n’ont rien fait» , d’analyser l’ancienne femme d’affaires.

Avec encore 26 jours de campagne [en date de ce mercredi 25 septembre], Mme Lapointe et son équipe entendent être très actives sur le terrain. «Ce n’est pas ma première campagne. Je fais du porte-à-porte, je participe à des activités, nous effectuons notre pointage. Une chose est sûre, je ne prêcherais pas par excès de confiance. Je vais travailler très fort» , d’assurer Mme Lapointe qui a toujours ce goût de rapporter à Ottawa ce que les gens lui disent. «Les ministres disent que je suis tannante. C’est bon signe; ça veut dire que je fais mon travail» , laisse-t-elle tomber.

Précisons, enfin, que le local électoral de Mme Lapointe est situé au 370, chemin de la Grande-Côte, à Boisbriand. On peut notamment la suivre sur sa page [http://www.facebook.com/LapointeLindaMP].

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top