- PUBLICITÉ -
Leucan vous lance le Défi têtes rasées

Photo Claude Desjardins - Ils vous invitent à relever le Défi têtes rasées: Mathieu Déziel (coordonnateur régional du bureau Leucan Laurentides-Lanaudière), Ève Raukas et Josée Lecours (Place Rosemère), Charles-Antoine Fortin (porte-parole), Marie-Sylvie Bélanger (mère de Charles-Antoine) et Joé Bélanger (coprésident d’honneur Place Rosemère).

Photo Claude Desjardins - Charles-Antoine Fortin, porte-parole du Défi têtes rasées.

Leucan vous lance le Défi têtes rasées

Le dimanche 3 juin à Place Rosemère

La formule a beau être connue, elle demeure chaque fois très touchante et on la répètera pour une 16e fois, le dimanche 3 juin, au centre commercial Place Rosemère, alors que Leucan Laurentides y tiendra son fameux Défi têtes rasées.

Chaque fois, on y voit défiler des gens qui ont mis leur tête à prix, récoltant de l’argent dans leur entourage avec la promesse de se faire raser le crâne et de contribuer à la mission de Leucan. Ce faisant, ils reprennent le geste initié il y a 18 ans, par le Montérégien Serge Tremblay qui proposait cet élan de solidarité et de soutien moral à l’égard des enfants qui, en plus de subir les affres de la maladie et des traitements, voient aussi leur apparence physique changer en raison de la perte de leurs cheveux. Depuis, 85 000 personnes ont posé ce geste au Québec.

Cinq axes d’intervention

«Leucan, c’est une deuxième famille pour celles dont un enfant est atteint de cancer. Nous arrivons dans leur vie dès l’annonce du diagnostic et nous sommes présents à chaque étape de la maladie et même au-delà» , résumait Mathieu Déziel, coordonnateur de l’organisme dans Laurentides-Lanaudière, lequel en profitait pour en identifier les cinq axes d’intervention: réconforter, informer, orienter; soutenir financièrement; diminuer la souffrance physique et psychologique; briser l’isolement et contribuer au mieux-être; lutter contre la maladie et améliorer les traitements. Ce vaste programme, il va sans dire, nécessite beaucoup d’argent et des activités comme le Défi têtes rasées sont d’une importance capitale pour l’organisme.

Un président et des porte-paroles

Cette année, l’événement se tiendra sous la présidence d’honneur de Michel Cantin, vice-président Laval-Laurentides et Ouest de Montréal chez Desjardins. Tout comme lui, son coprésident et directeur général de la Caisse Desjardins Thérèse-De Blainville, Joé Bélanger, s’est engagé à se faire raser la tête, il a de plus annoncé, au nom de l’institution qu’il dirige, une contribution de 25 000 $ à Leucan.

«La mission de Leucan comporte un élément qui me rejoint: tout le monde peut être mis à contribution pour briser l’isolement. Ça me semble tellement important» , a-t-il exprimé.

Lors de ce point de presse tenu à Sainte-Thérèse, nous faisions aussi la connaissance du jeune Charles-Antoine Fortin, 10 ans, qui agira à titre de porte-parole du Défi têtes rasées dans notre région. Il le fait pour son frère, Jean-Nicolas, en traitement pour un sarcome d’Éwing. Depuis deux ans, Charles-Antoine se laisse pousser les cheveux en vue de relever le Défi têtes rasées. Le 3 juin, il sacrifiera sa longue chevelure rousse qui pourra donc être transformée en perruque pour les malades en traitement.

«J’invite les gens à ne pas hésiter à faire un don à Leucan. S’il vous plaît, soyez généreux» , a demandé le jeune garçon, avant d’énumérer tous les services qui en résultent et qui peuvent aller jusqu’au soutien alimentaire des familles éprouvées.

Si vous souhaitez, vous aussi, relever le Défi têtes rasées ou soutenir un participant, voyez la démarche à suivre au [http://tetesrasees.com].

 

 

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top