- PUBLICITÉ -
Leucan: une trentaine d'étudiants se rasent la tête

Une trentaine d’étudiants de l’école Rive-Nord de Bois-des-Filion ont répondu à l’appel d’un camarade de 5e secondaire

Leucan: une trentaine d’étudiants se rasent la tête

L’école secondaire Rive-Nord de Bois-des-Filion était en effervescence, jeudi dernier (17 janvier), alors qu’une trentaine d’étudiants se faisaient raser les cheveux devant leurs compatriotes en liesse.

Acclamant les courageux et courageuses pour leur altruisme, la foule estudiantine s’était réunie dans la cafétéria de l’école, où l’accompagnaient la direction de l’école et plusieurs professeurs.

À la tête de cet évènement, un étudiant en éducation internationale de 5e secondaire, Sébastien Bernard, dont le projet personnel consistait à l’organisation du Défi têtes rasées de Leucan, et ce, dans le but de réunir une somme de 5 000 $ pour soutenir la recherche sur le cancer.

«Je suis né avec un problème aux oreilles et, depuis quatre ans, je suis sourd d’une oreille. J’ai passé beaucoup de temps à Sainte-Justine et j’ai vu beaucoup d’enfants malades, là-bas. Le cancer touche tout le monde. Ici, à l’école, il y a deux étudiants qui ont eu la leucémie. Un est en rémission et l’autre est en attente d’une rémission», a expliqué le jeune homme qui souhaite faire carrière dans le domaine de la santé.

Alors que l’activité battait son plein, l’objectif financier de 5 000 $ était déjà dépassé avant la fin de l’évènement. Sur la trentaine de participants inscrits, quatre filles faisaient partie du lot, soit deux étudiantes ainsi qu’une professeure et une surveillante de dîner, toutes arborant des cheveux longs, très longs parfois.

Encouragement

Encouragée par ses collègues masculins visiblement épatés du geste qu’elle allait poser, la jeune Amélie Fortin, étudiante en 5e secondaire, a sacrifié son immense queue de cheval pour les besoins de la cause. Ses cheveux, qui serviront à l’élaboration d’une perruque, auront permis d’amasser une rondelette somme de 550 $.

«J’ai pris ma décision de le faire cette fin de semaine», de confier la jeune fille, quelques minutes avant de passer sous les ciseaux de la coiffeuse.

La surveillante du dîner, Guylaine Gauthier, a tenu quant à elle à prendre le micro pour expliquer son geste. Très émue, elle a expliqué qu’elle se rasait les cheveux en signe de soutien à son amie Monique.

«Une très bonne amie à moi a appris qu’elle avait le cancer des poumons. Elle s’est fait raser les cheveux et aujourd’hui, je fais la même chose pour elle. De plus, je viens d’arrêter de fumer aussi.»

Signe évident que son message avait été bien entendu, les élèves ont applaudi à tout rompre sa décision d’arrêter de fumer, puis ont scandé le nom de Monique durant le temps que l’on coupait ses cheveux qu’elle portait jusqu’à la taille.

Soulignons que l’évènement se déroulait sous la supervision de Leucan Laurentides. Des coiffeurs bénévoles issus de l’École de coiffure de Sainte-Thérèse ont assuré le rasage des chevelures.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE

Concours restos de l'été
- PUBLICITÉ -
Top