- PUBLICITÉ -

Louise Chabot est candidate du Bloc Québécois dans la circonscription de Thérèse-De Blainville.

« Les villes doivent être considérées à toutes les étapes » – Louise Chabot

Octroi de permis de production de cannabis à des fins médicales

La candidate du Bloc Québécois dans Thérèse-De Blainville, Louise Chabot, dénonce le laxisme du gouvernement libéral face aux problèmes soulevés par des villes de la circonscription dans l’octroi des permis de production de cannabis à des fins médicales pour consommation personnelle par Santé Canada.

Les villes tenues dans le noir

À l’heure actuelle, les municipalités n’ont aucune information sur le nombre de plants autorisés et le lieu de production des permis délivrés par Santé Canada. « L’émission de permis se fait sans consulter au préalable les municipalités concernées et sans tenir compte des règlements d’urbanisme. Les municipalités ne savent pas combien de personnes détiennent de permis sur leur territoire, ni à quel endroit la production se fait. C’est pourtant un enjeu important afin que nos villes soient en mesure d’assurer adéquatement la sécurité publique de ces lieux », affirme Mme Chabot.

Réformer la loi

Pour la candidate, la solution se trouve dans une réforme de la loi pour répondre aux enjeux soulevés par les municipalités. « Les villes ont trois revendications principales. D’abord, que l’on tienne compte de la règlementation municipale lors de l’émission des permis. Ensuite, que Santé Canada soit dans l’obligation d’informer les municipalités du lieu de résidence des détenteurs de permis et du lieu de production. Enfin, Santé Canada doit mieux encadrer le nombre de permis émis et le nombre de plants total pour une même adresse. Il est essentiel que les villes soient consultées et tenues informées de ce qui se passe sur leur territoire. C’est la position que je ferai valoir à Ottawa », mentionne-t-elle.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours Gagnez vos sorties resto
- PUBLICITÉ -
Top