- PUBLICITÉ -
COVID-19, Hôpital St-Eustache, hygiène

L’hôpital Saint-Eustache.

Les usagers prennent la défense de leur hôpital

Notre article a touché des cordes sensibles

Rarement un texte a suscité autant de réactions que celui publié en page 3 de cet hebdomadaire, le 22 avril, et dans lequel un travailleur de la santé dénonçait, sous le couvert de l’anonymat, l’état de salubrité de l’Hôpital Saint-Eustache.

Qualifiant l’établissement de «vrai nid à bactéries», le travailleur en question appuyait ses constatations, lourdes de sens, disons-le, sur un sondage réalisé auprès de 113 collègues de première ligne dans les jours précédent la publication de l’article en question.

Dès la publication de ce texte, la boîte de courriel du journal et les réseaux sociaux se sont enflammés. Alors que certains usagers, et membres du personnel, appuyaient les dires du travailleur, photos à l’appui, d’autres, beaucoup plus nombreux ceux-là, se sont portés plutôt à la défense de leur hôpital.

«Affirmer que la poignée de porte du département de votre informateur anonyme n’a pas été nettoyé depuis cinq ans. Comment peut-il vous dire de telles pitreries et vous, vous avez mis cela en gros titre. Bravo ! Vous avez fait beaucoup de mécontents», écrit un employé de l’hôpital.

«Je suis déçu du peu de recherche que vous avez fait avant de publier un éditorial aussi néfaste. J’ai demandé de vive voix l’opinion de ma fille qui travaille à cet hôpital. Elle réfute les allégations. Elle m’a aussi affirmé que vous avez irrité beaucoup de travailleurs de première ligne à l’hôpital», nous écrit un autre lecteur.

Les réseaux sociaux s’enflamment

Partagé 918 fois sur la page Facebook du journal au moment d’écrire ces lignes, le témoignage du travailleur de la santé avec qui nous nous sommes entretenus a aussi été démenti par un grand nombre d’usagers.

«J’y travaille et l’hôpital est propre, l’équipe d’entretien fait un excellent travail

«J’y suis allée hier pour une petite chirurgie et mon expérience est tout le contraire de cet article!»

«C’est dommage que le témoignage d’une seule personne fasse l’objet d’un article pour tenir l’image de l’hôpital… Je pense que tout le monde fait de son mieux avec ce qu’ils ont»

«Moi suis allée pour une rendez-vous que je ne pouvais pas manquée. Et je me suis sentie vraiment en sécurité et protégée. Je suis 100% en désaccord avec cet article.»

«De mon côté, alors qu’avant la pandémie notre bureau était peu entretenu (ma collègue empruntait la moppe pour la faire elle-même), ils viennent tous les jours nettoyer les surfaces et plancher.»

Et ça continue ainsi sur des pages et des pages. Des félicitations sont même adressées aux différentes équipes d’entretien.

Des changements

Mardi, quelques minutes avant d’aller sous presse, le travailleur de la santé qui dénonçait l’état de salubrité de l’Hôpital Saint-Eustache, la semaine dernière, disait avoir remarqué des changements dans la façon de faire des équipes de nettoyage à la suite de la publication de notre article.

«Depuis la publication du sondage, puis de votre article, dit-il, nous avons remarqué une nette augmentation des efforts de nettoyage.

 Une compagnie privée qui avait été engagée mais qui était seulement de jour travaille maintenant d’arrache pied jour et soir pour maintenir l’endroit en ordre. Les portes, cadenas, boutons et rampes sont scrupuleusement nettoyés! Une très belle amélioration! Quoi qu’on pu en penser les gens, on remarque tous une nette amélioration. Ils sont au moment où je vous parle en train de finir de polir le plancher de l’urgence, tous les bancs sont propres!»

Il ajoute qu’il reste du travail à faire, «au niveau de la disponibilité des équipements de protection, principalement les jaquettes de protection et quelques masques mais sinon, sommes toutes, ça semble se placer!»

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top