- PUBLICITÉ -
Les réactions des deux candidates à la mairie

(Photo Yves Déry)

Les réactions des deux candidates à la mairie

Boisbriand

Dans le bilan qu’elle a tracé des dernières semaines, la nouvelle mairesse de Boisbriand, Marlene Cordato, estime avoir eu à livrer un message difficile aux Boisbriannais dans une campagne qu’elle a décrite comme étant remplie d’impondérables.

Une gestion délicate

Cependant, l’équipe de conseillers étant divisée à parts égales entre les deux partis politiques qui se faisaient face, Mme Cordato est consciente qu’elle devra certainement, à un moment ou à un autre, trancher le débat pour faire accepter ses décisions au sein du conseil. «Je n’aurai pas de problème à trancher», a-t-elle répondu, réunie avec ses partisans à son local électoral, espérant tout de même réussir à limiter son nombre d’interventions. Elle veut tendre la main aux conseillers de l’opposition pour faire avancer les dossiers de la Ville, mettant les finances publiques, la transparence et l’éthique au premier rang de ses priorités.

Si elle s’attendait aux résultats dans les quartiers des conseillers sortants Lyne Levert et Gilles Sauriol, de l’équipe Saint-Jean, elle est surprise d’avoir échappé les quartiers de Dave McKinley et de Mario Lavallée, par seulement quelques voix.

Le choc pour Sylvie St-Jean

Par ailleurs, c’est une Sylvie St-Jean visiblement sous le choc qui s’est adressée très brièvement à ses partisans, dimanche soir dernier, à la Maison des citoyens de Boisbriand, peu après avoir pris connaissance du résultat du vote. «Je ne sais pas par quoi commencer, a-t-elle commencé par dire, c’est la dernière fois que je m’adresse à vous.»

Après avoir appelé tour à tour les quatre candidats élus de son équipe et les quatre autres qui ont été défaits, Mme St-Jean a tenu à remercier tous ceux qui ont cru en elle et en son équipe. «J’ai passé onze ans de ma vie à l’hôtel de ville et je n’ai pas regretté une seule journée», a-t-elle dit, soulignant qu’il lui fallait maintenant prendre un peu de recul pour analyser les résultats.
«Malheureusement, la population a cru à autre chose. Vous avez devant vous quatre personnes qui vont bien vous représenter», a-t-elle poursuivi, parlant des quatre membres élus de son équipe, lesquels n’étaient pas pour autant réjouis du résultat de la soirée.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Metro Rosemere
- PUBLICITÉ -
Top