- PUBLICITÉ -
Les préfets et élus de la région dévoilent leurs revendications

Les préfets de la région des Laurentides réunis lors de ce Forum des élus pour faire part de leurs revendications aux candidats et chefs de parti en lice pour les prochaines élections provinciales.

Les préfets et élus de la région dévoilent leurs revendications

Élections provinciales 2018

En prévision des élections provinciales du 1er octobre prochain, les élus de la région des Laurentides ont voté à 92 % pour une Déclaration commune dont le texte fera office de plateforme de leurs revendications. Surtout, cette Déclaration permettra au Conseil des préfets et des élus de la région des Laurentides (CPÉRL) de s’assurer que les enjeux et besoins de la région seront à l’ordre du jour de cette campagne électorale déjà en cours.

Cette Déclaration commune a été adoptée à l’occasion d’un Forum des élus qui a réuni, au mois de juin dernier, à Saint-Jérôme, plus de 200 personnes, dont une majorité d’élus, représentant près de 60 municipalités des Laurentides. Durant toute une journée, les participants ont eu l’occasion d’assister à deux ateliers, portant sur la mobilité et les paysages, et d’y définir dix principes directeurs, et à une plénière.

L’événement en question était orchestré par le CPÉRL, dont font notamment partie Jean Bouchard, maire de la Ville de Mirabel, Richard Perreault, maire de Blainville et préfet de la MRC de Thérèse-De Blainville, Denis Martin, maire de Deux-Montagnes et préfet de la MRC de Deux-Montagnes, et Bruno Laroche, maire de Saint-Hippolyte, préfet de la MRC de La Rivière-du-Nord et président du regroupement.

«La région des Laurentides connaît un sous-financement chronique et systémique depuis trop longtemps» , a notamment déclaré à cette occasion Bruno Laroche, président du CPÉRL, rappelant que la région des Laurentides est au quatrième rang en terme de poids démographique avec plus de 610 000 citoyens, mais qu’elle se situe toujours au 16e rang (sur 17) en terme d’investissement gouvernemental. Celui-ci souhaite donc que le prochain gouvernement démontre «sa réelle volonté de remédier à la situation, et ce, dans les plus brefs délais» .

Rencontres avec les chefs politiques

Outre l’adoption de cette Déclaration commune, le CPÉRL a entrepris une série de rencontres avec les chefs des quatre principaux partis politiques afin de faire valoir les demandes et les préoccupations des citoyens et des élus des huit MRC de la région des Laurentides.

Déjà, les préfets ont eu l’occasion de discuter, le mardi 19 juin dernier, avec François Legault, chef de la Coalition Avenir Québec (CAQ), qui était notamment accompagné des députés Benoit Charette (Deux-Montagnes), Sylvie D’Amours (Mirabel) et Mario Laframboise (Blainville), ainsi que des candidats Marguerite Blais (Prévost), Youri Chassin (Saint-Jérôme), Éric Girard (Groulx) et Nadine Girault (Laurentides).

Trois jours plus tard, le vendredi 22 juin, c’était au tour du chef du Parti québécois (PQ), Jean-François Lisée, accompagné lui du député Marc Bourcier (Saint-Jérôme) et des candidats Denise Beaudoin (Mirabel), Paul St-Pierre Plamondon (Prévost), Marc-Olivier Leblanc (Les Plaines) et Daniel Goyer (Deux-Montagnes), d’en faire autant.

Notons que le texte final de cette Déclaration commune sera dévoilé officiellement au mois d’août prochain en marge d’une conférence de presse.

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top