- PUBLICITÉ -
Rosemère, ancien golf, Rosemère Vert, manifestation

Philippe Daigle, porte-parole de Rosemère Vert. (Photo Antoine Meunier)

Les opposants manifestent

Ancien golf de Rosemère

Le débat entourant l’avenir de l’ancien club de golf de Rosemère s’est poursuivi, lundi soir, devant l’hôtel de ville. Juste avant le début de la séance du conseil municipal mensuel, entre 75 et 100 personnes s’y sont rassemblées pour protester contre la décision de la Ville de ne conserver qu’un minimum de 50% du site.

Répondant à l’appel lancé par Philippe Daigle, porte-parole de Rosemère Vert, une initiative citoyenne mise sur pied afin de préserver l’entièreté (100 %) du site de 60 hectares sur lequel repose l’ancien golf de Rosemère, les citoyens se sont faits entendre, pancartes à la main.

«Je trouve déplorable que le maire minimise la mobilisation citoyenne entreprise par des centaines de résidents depuis quelques mois et qu’il ne soit pas sorti nous voir ce soir lors de notre rassemblement», a indiqué Robert Vallerand, résident de Rosemère depuis 45 ans, avant d’ajouter être là «pour l’avenir de nos enfants et petits-enfants».

Rosemère Vert a de nouveau présenté au conseil de ville la pétition signée par 3285 personnes, «dont plus de 523 citoyens de Rosemère, 1085 résidents de la MRC Thérèse-De Blainville et près de 2000 personnes de la région de Montréal», de préciser les organisateurs. Ces derniers ont en outre déploré que le maire Éric Westram minimise l’importance de ces signataires.

Rosemère Vert dénonce également la validité des résultats des consultations publiques réalisées par la Ville de Rosemère auprès de 1700 personnes. Celles-ci, affirme la Ville, ont révélé que plus de 75% d’entre elles étaient en accord avec la préservation d’un minimum de 50 % du site. Rosemère Vert plaide plutôt que le dossier du golf n’était que l’un des points discutés lors de ces consultations parmi plusieurs autres.

Rosemère Vert compte poursuivre ses activités. Une campagne de sensibilisation publique sera d’ailleurs lancée au cours des prochaines semaines.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top