- PUBLICITÉ -
Les nids-de-poule quasi inexistants à Sainte-Thérèse

(Photo Yves Déry)

Les nids-de-poule quasi inexistants à Sainte-Thérèse

Véritable fléau pour les automobilistes

Bien que les périodes de gel et dégel aient débuté depuis belle lurette, la Ville de Sainte-Thérèse peut se targuer de disposer d’un réseau routier presque exempt de nids-de-poule.

Effectivement, depuis les trois dernières semaines, l’équipe des travaux publics est à l’œuvre avec pour tâche de colmater, dès leur apparition, ces trous béants causés par de grandes fluctuations de température.

Véritable fléau pour les automobilistes, au printemps, les nids-de-poule ont souvent fait l’objet de tapage médiatique en raison notamment de leur diamètre imposant et de leur profondeur tout aussi considérable.

À Sainte-Thérèse, on estime important de ne pas lésiner sur le temps de réaction et l’on a déployé, dit-on, une équipe partout sur le territoire.

«On répare au fur et à mesure, explique Monique Delisle, du service de communication de la Ville de Sainte-Thérèse. Si un citoyen nous appelle pour un nid-de-poule, l’équipe est à l’œuvre rapidement.»

Quant au temps alloué à la réparation des nids-de-poule et les questions relatives à l’équipement et aux matériaux employés par les Travaux publics de la Ville de Sainte-Thérèse, les lecteurs sont invités à visionner le reportage en ligne (cliquez ici [www.nordinfo.com], section , alors que Gilles Morin de la Ville Sainte-Thérèse, fait la démonstration d’une réparation de nid-de-poule.

Vous avez croisé un nid-de-poule? Informez votre municipalité, au 450-434-1440.

Les routes du ministère des Transports plus amochées

La photo qui figure à la fin de l’article a été prise par notre photographe Yves Déry, ce mercredi après-midi. La réparation de ce nid-de-poule situé devant le 1070, boulevard Curé-Labelle à Sainte-Thérèse, ne relève pas de la Ville de Sainte-Thérèse, mais bien du Centre de service du ministère des Transports du Québec.

Rejointe au téléphone, l’agente de communication Sarah Couillard explique qu’une équipe de 10 patrouilleurs a été mandatée pour le territoire de Laval-Mille-Îles en cette période de nids-de-poule.

«Les conditions climatiques contribuent à la création de nids-de-poule. Ils se forment très rapidement. Si le printemps 2010 a été exceptionnel, les gels et dégels de cette année ont favorisé leur apparition», souligne-t-elle.

En ce qui a trait aux zones de chantier, l’entrepreneur a le devoir de réparer lui-même les nids-de-poule.

Pour signaler un nid-de-poule, la population est invitée à composer le 511.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top