- PUBLICITÉ -
CAQ, gouvernement du Québec, remaniement ministériel, Sylvie d'Amour, Benoit Charette, Eric Girard, Nadine

Le remaniement annoncé par le premier ministre François Legault touche six ministres de son cabinet. (Crédit photo Émilie Nadeau)

Les ministres des Basses-Laurentides conservent les mêmes responsabilités

Remaniement ministériel

Le remaniement annoncé la semaine dernière par le premier ministre François Legault au sein du Conseil des ministres touchera directement la députée de Bertrand, Nadine Girault, qui, avec quatre autres élus de la région des Laurentides, en faisait déjà partie.

Jusqu’alors ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Mme Girault ajoutera dorénavant à ses tâches celle de ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration; un poste qu’occupait jusqu’alors son collègue Simon Jolin-Barrette qui devient le nouveau ministre de la Justice. Précisons que la circonscription de Mme Girault chevauche les régions des Laurentides et de Lanaudière.

Trois autres ministres issus de la région des Laurentides conservent, quant à eux, les postes pour lesquels ils avaient été nommés au mois d’octobre 2018. La députée de Mirabel, Sylvie D’Amours, continuera ainsi à être ministre responsable des Affaires autochtones et ministre responsable de la région des Laurentides. Député de Groulx, Éric Girard demeure en poste au ministère des Finances. Pour sa part, la députée de Prévost, Marguerite Blais, continuera à agir à titre de ministre responsable des Aînés et des Proches aidants.

De son côté, un autre député de la région des Laurentides, celui de la circonscription de Deux-Montagnes, Benoit Charette, nommé lui au début de l’année 2019 au poste de ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, conserve également les mêmes responsabilités.

D’autres ajustements

Notons, enfin, que ce remaniement ministériel touche également les députés Christian Dubé (ministre de la Santé et des Services sociaux), Simon Jolin-Barrette (ministre de la Justice, ministre responsable de la Langue française, ministre responsable de la Laïcité et de la Réforme parlementaire et leader parlementaire du gouvernement), Sonia LeBel (ministre responsable de l’Administration gouvernementale et présidente du Conseil du trésor, ministre responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne et ministre responsable des Institutions démocratiques, de la Réforme électorale et de l’Accès à l’information, Danielle McCann (ministre de l’Enseignement supérieur) et Jean-François Roberge (ministre de l’Éducation).

«Avec ces ajustements au Conseil des ministres, votre gouvernement garde ses cinq priorités: l’éducation, l’économie, la santé, la culture et l’environnement. Et oui, on va continuer à faire des changements. Pour que plus de jeunes réussissent à aller au bout de leur potentiel, pour créer plus d’emplois payants au Québec, pour avoir un réseau de la santé qui donne des soins de qualité, entre autres, à nos aînés, mais qui est aussi plus efficace, pour qu’on soit encore plus fiers d’être Québécois et Québécoises et, finalement, pour qu’on réduise nos émissions de gaz à effet de serre, notamment en électrifiant notre économie», de commenter le premier ministre François Legault dans le communiqué de presse émis en marge de ce remaniement ministériel.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top