- PUBLICITÉ -
Les hirondelles de l’Île-des-Moulins

Photo Bear Golden Retriever_Wikimedia:La plus populaire est l’hirondelle bicolore au dos bleu-vert et à la poitrine blanche.

Les hirondelles de l’Île-des-Moulins

Observer les oiseaux au site historique de l’Île-des-Moulins, voilà une suggestion d’activité estivale le long de la rivière des Mille Îles, à Terrebonne.

Situé dans le Vieux-Terrebonne, le site historique de l’Île-des-Moulins s’avère un endroit idéal pour prendre le temps de bien identifier les oiseaux. Ce lieu à accès gratuit mérite le détour tant pour la vie ailée que pour l’animation culturelle.

Assis sur une terrasse ou un banc isolé ou debout sur la passerelle du barrage, on peut voir des dizaines d’hirondelles zigzaguer dans les airs pour gober des insectes au-dessus de la rivière.

La plus populaire est l’hirondelle bicolore au dos bleu-vert et à la poitrine blanche. On peut également observer l’hirondelle rustique (appelée auparavant hirondelle des granges) qui se distingue par sa gorge orange, sa poitrine rousse et ses ailes longues et pointues. Parmi les six espèces d’hirondelles du Québec, c’est la seule qui présente une queue fourchue.

L’hirondelle à front blanc fait également partie de ce ballet aérien, continuel et fascinant. Comme son nom l’indique, elle montre un front blanc sur sa tête bleue, sans oublier une gorge chamois et un croupion orange sur la queue.

Avec un brin de chance, on peut apercevoir l’hirondelle de rivage (dos brun, ventre blanc et collier foncé), l’hirondelle à ailes hérissées (dos brun clair et gorge brune) et l’hirondelle noire. Cette dernière est la plus grande de nos hirondelles et la plus racée, avec son dos bleu, sa tête pourprée et sa poitrine noire. L’endroit s’avère donc un lieu privilégié, quand on sait que les hirondelles ont disparu dans plusieurs zones du Québec et de l’Amérique du Nord, en raison d’une baisse dramatique de population, en particulier l’hirondelle noire.

Cormoran, sterne et bihoreau

Sur les rochers affleurant l’eau, on peut remarquer le cormoran à aigrettes, grand oiseau noir affichant de l’orange sur une partie du bec. Contrairement aux canards, le cormoran a quelques difficultés à imperméabiliser son plumage par ses glandes naturelles, d’où son habitude d’étirer et de déployer ses ailes pour les faire sécher au soleil.

Dans le même panorama, on peut voir la bernache du Canada, le grand héron, immobile, et la sterne pierregarin voler au ras de l’eau. Cet oiseau blanc au manteau gris arbore une tête noire et un bec orange. La sterne fait partie de la famille des laridés, groupe qui comprend aussi les mouettes et les goélands.

Soulignons que les eaux libres de glace de l’Île-des-Moulins permettent d’observer, tard à l’automne et en hiver, plusieurs espèces de canards et de goélands.

Différents sentiers serpentent ce parc de verdure. Une de ces pistes nous amène devant une petite île où l’on peut voir, avec un œil exercé, le bihoreau gris. Cet oiseau de la même famille que le héron est court sur pattes et a une allure trapue. Il étale une poitrine blanche, un dos gris et noir et une calotte noire.

L’Île-des-Moulins

Outre l’ornithologie, le site de l’Île-des-Moulins offre un programme d’activités culturelles variées, dont une exposition sur le phénomène télévisuel Passe-Partout et quatre autres à caractère historique (droit d’entrée 3 $, forfait cinq expositions 5 $, expositions à l’affiche jusqu’au 26 août).

De plus, le site est tout près du cœur du Vieux-Terrebonne, quartier très animé avec ses terrasses de restaurants, ses cafés-spectacles et le Théâtre du Vieux-Terrebonne, lequel présente la célèbre pièce La Cage aux Folles (jusqu’au 10 septembre) pour rire à ailes déployées.

Site historique de l’Île-des-Moulins, 866, rue Saint-Pierre, Terrebonne. Téléphone: 450-471-0619. Site Web: [www.ile-des-moulins.qc.ca].

Journaliste indépendant pour divers magazines et autodidacte dans l’apprentissage de l’ornithologie, Bernard Cloutier est membre de la Société ornithologique de Lanaudière. Il est aussi animateur, guide et conférencier. Pour lui écrire: b.clou@hotmail.com.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE
- PUBLICITÉ -
Top