- PUBLICITÉ -

Les Hawks s’imposent à leurs premiers matchs

Les Hawks de Mirabel ont réussi toute une entrée en matière en disposant de l’Assurancia Venne et Fille de Joliette et des Glissières Desbiens de Trois-Rivières lors de la soirée inaugurale de la Ligue nationale de hockey-balle (LNHB), vendredi, au Centre HBLL de Mirabel.

Dans un programme double présenté devant une foule en délire de 600 personnes et dans une ambiance électrique, les favoris n’ont pas dessus à leurs premiers matchs de la saison. L’organisation se préparait depuis des mois pour cette soirée et visiblement l’expérience en a séduit plusieurs. Sur le plan hockey, les Hawks ont connu deux matchs aux antipodes, mais dans tous les cas, l’équipe de Mikael Lajeunesse a su en faire suffisamment pour se sauver avec la victoire.

Les Hawks ont eu chaud

Dans leur premier match contre Joliette, les Hawks n’ont pas perdu de temps pour briser la glace. À peine deux minutes seulement après le début de la rencontre, Karl Léveillé a inscrit le premier but de l’histoire de l’équipe à l’aide d’un puissant tir, alors que les Mirabellois évoluaient en avantage numérique. Les esprits se sont échauffés quelque peu en début de match après les coups de sifflets des officiels, ce qui a donné le ton au reste de la rencontre. Quelques instants plus tard, alors que Joliette menaçait, le gardien Hugo Talbot-Tassi a dû se signaler en repoussant deux échappées de l’adversaire.

Les Hawks ont joué d’indiscipline et les opposants en ont profité pour égaler la marque en milieu de période. Toutefois, les locaux ont été en mesure de reprendre les devants assez rapidement lorsque le capitaine Mathieu Duguay et le jeune Jean-Simon Robidoux ont secoué les cordages. L’Assurancia ne s’est pas effondré pour autant, en réduisant l’écart à un but avec 91 secondes à faire au premier engagement.

Les joueurs de Mirabel sont revenus de l’entracte avec le couteau entre les dents en marquant trois buts sans réplique. Gaël Lubwele et Alexandre Richer, à deux reprises, ont marqué pour les Hawks. Pour tenter d’arrêter l’hémorragie, Joliette a pris son temps d’arrêt et a changé de gardien, mais rien n’y fait. Trois minutes plus tard, Benoit Jutras portait la marque à 7-2 en faveur des locaux. À peine 24 secondes plus tard, les visiteurs ont répliqué.

Même si les Hawks semblaient filer avec une confortable avance, la troupe de Lajeunesse a été quelque peu secouée en fin de match lorsque l’adversaire a marqué deux buts coup sur coup avec moins de deux minutes à faire au match. Mirabel a donc pris son temps d’arrêt à 7-5, avec 1 :23 à faire à la rencontre. En retirant son gardien au profit d’un joueur supplémentaire, Joliette a été en mesure de réduire l’écart à un seul but, mais trop peu trop tard, les Hawks de Mirabel l’ont emporté et ont du même coup inscrit la première victoire de leur histoire, par la marque de 7 à 6, au grand plaisir des spectateurs.

Les leaders mènent la charge

Seulement 15 minutes après avoir disputé leur premier match, les Hawks étaient de retour en action, cette fois contre les Glissières Desbiens de Trois-Rivières. Même si la fatigue s’est fait ressentir en début de match et que l’adversaire avait pris les devants par un après sept minutes de jeu, les joueurs des Hawks ont su gérer la situation et la formation mirabelloise a été capable de ramener tout le monde à égalité. Karl Léveillé a marqué le premier but des siens en avantage numérique pour un deuxième match consécutif.

La marque était de 1 à 1 lorsque les deux équipes ont retraité au vestiaire.

Comme en première période, les Hawks ont dû jouer du hockey de rattrapage, puisque Trois-Rivières a marqué tôt en début de deuxième demie. Sauf que ça n’a pas duré très longtemps, puisque Alexandre Richer a repris là où il avait laissé lors du premier match en déjouant le gardien adverse d’un tir précis. En fin de rencontre, avec 5 :30 à faire, Nicolas Poulin a permis aux partisans de célébrer en donnant les devants 3-2 aux siens pour la première fois du match, grâce à une passe de Richer. Les Hawks ont été en mesure de protéger leur avance et ont ainsi filé avec une deuxième victoire.

Les échos de vestiaire

 En entrevue après les deux matchs, le directeur général de l’équipe, Mikael Lajeunesse, ainsi que les trois premiers choix de l’équipe au repêchage, Alexandre Richer, Mathieu Duguay et Karl Léveillé, ont livré leurs commentaires.

Mikael Lajeunesse a été impressionné par la tenue de ses joueurs lors de cette soirée inaugurale : « Deux grosses victoires! Nous sommes sortis forts contre Joliette. On a contrôlé la partie de A à Z, mais même s’ils sont revenus en fin de match, je suis très satisfait de la manière dont on a joué. Contre Trois-Rivières, même si nos joueurs avaient déjà un match dans le corps, on a bien tempéré et on a profité de l’avantage numérique », a-t-il précisé. Même si les deux parties ont été très différentes, le DG a particulièrement apprécié l’attitude de ses joueurs, qui ont su gérer l’allure des matchs adéquatement : « Les gars sur le banc ont été calmes du début à la fin. Ils étaient confiants, sachant que nous avons un bon jeu de puissance. C’est ce qui nous a permis de contrôler le match et je suis très satisfait. »

Le premier choix de l’équipe lors du repêchage, Alexandre Richer, n’a pas déçu en terminant la soirée avec trois buts et deux mentions d’aide : « Au début, l’ambiance m’intimidait un peu pour être honnête », a-t-il souligné. Sauf qu’il est quand même parvenu à jouer deux parties à la hauteur des attentes : « C’est évident que la pression, ça peut parfois être difficile à gérer, mais je m’en suis bien tiré lors des deux matchs. C’est évident que la foule a aussi été un facteur important dans notre succès, j’en avais des frissons. »

Le capitaine de la formation, Mathieu Duguay, a aussi souligné le caractère dont ses coéquipiers ont fait preuve tout au long de la soirée : « Je suis extrêmement fier des gars. Ils ont tout donné. On ne se le cachera pas, deux parties coup sur coup, c’est difficile pour tout le monde, l’intensité est un peu moindre lors du deuxième match, mais tout le monde a vraiment bien géré.»

Celui qui a marqué le premier but de l’histoire de la concession, Karl Léveillé, était tout sourire après la rencontre : « Ça fait du bien! Étant donné que c’était la première partie, on ne savait pas trop à quoi s’attendre, mais l’ambiance a vraiment aidé en début de match. Je ne suis pas le genre de joueur qui célèbre habituellement, mais l’ambiance était tellement incroyable que l’émotion a pris le dessus », a avoué Léveillé. Le vétéran a aussi mentionné que ces deux victoires ont rassuré les troupes, qui avaient terminé le calendrier préparatoire avec une fiche de zéro victoire et six défaites : « On l’avait encore à travers la gorge, mais je pense qu’on est parvenu à gagner parce que nous sommes restés calmes. Ça augure bien pour la suite. »

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top