- PUBLICITÉ -
Les étudiants de Lionel-Groulx à l’œuvre: l’art de décorer une vitrine

Les étudiants Vincent Nadeau, Alexandre Piché, et Catherine Forgues en train de décorer la vitrine de la boutique Fabrique du Jouet à Blainville.

Les étudiants de Lionel-Groulx à l’œuvre: l’art de décorer une vitrine

Sophie Therien est enseignante en techniques administratives en gestion de commerce au Cégep Lionel-Groulx, section aménagement de détails.

Les travaux pratiques étant de mise pour chaque session, il lui fallait trouver une bonne âme prête à consentir un endroit adéquat pour des étudiants tenus de s’exercer à l’aménagement de détails, en l’occurrence la décoration d’une vitrine commerciale.

Après avoir essuyé maints refus de plusieurs commerces, c’est finalement à la boutique La Fabrique du Jouet, à Blainville, que la jeune femme a pu initier les cégépiens en 3e session. «Ils doivent respecter les éléments imposés en boutique, soit la profondeur, la hauteur et l’harmonie du thème. Ça leur donne une expérience de travail», explique l’enseignante.

Noël

Pour l’occasion, c’est le thème de Noël qui a été imposé aux quatre étudiants qui s’affairaient à décorer la vitrine, alors que l’auteure de ces lignes était de passage pour les voir à l’œuvre, au beau milieu de toute cette multitude de jouets empruntés directement à la boutique.

La décoration de la devanture, qui est maintenue en place pendant une semaine, sera remplacée par un nouveau thème prescrit à un autre groupe de quatre étudiants, qui auront à répondre aux attentes de leur professeure.

«Le plan de la décoration est remis deux semaines à l’avance et, pendant trois heures, soit de midi à 15 h, ils décorent la vitrine en respectant leur projet original», précise l’enseignante.

Ces derniers ne sont pas laissés à eux-mêmes puisqu’ils sont aidés, assistés, et parfois même conseillés par la superviseure marketing et Web de la boutique, Judith Lockhead. «C’est leur projet, leur espace de création, donc je respecte cette touche personnelle », souligne Mme Lockhead.

Faut-il rappeler toutefois que les règles de base doivent être respecté en tout temps, tels les angles de 45 degrés que l’étudiant doit avoir à l’œil, ainsi que le mouvement et le rythme entre les éléments de décoration.

«Ce sont des futurs gérants, des gestionnaires, des superviseurs d’équipes de vente, en stratégies médias, recrutement ou encore en négociation. Ce cours leur permet d’apprendre à gérer un commerce de détails», d’ajouter Sophie Therien.

En tout, ce sont sept équipes de quatre étudiants qui useront d’imagination afin de remporter le concours personnel qu’ils se sont lancé, soit le titre de la plus belle vitrine de la session.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top