- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Les deux villes entendent bonifier le pacte d’amitié qui les unit

Délégation de Lagoa en visite à Sainte-Thérèse

Le pacte d’amitié unissant les Villes de Lagoa, au Portugal et Sainte-Thérèse a été signé voilà maintenant 16 ans. Or, il semble que la volonté de le bonifier soit maintenant bien réelle. Le bref séjour en sol térésien de la délégation de Lagoa – du 24 juin au 1er juillet – aura de fait, servi de toile de fond à l’annonce de plusieurs projets à voir le jour dans le cadre de ce pacte.

«Je profite de la visite du maire de Lagoa, Joao Antonio Ferreira Ponte, pour vous faire part de notre volonté, à tous les deux, de poursuivre l’échange», a d’entrée de jeu annoncé la mairesse de Sainte-Thérèse, Sylvie Surprenant. Une rencontre de travail en ce sens a d’ailleurs permis d’en tracer les grandes lignes. Au programme, plusieurs projets, répartis en trois volets, dont un échange emploi/étudiant d’une durée de six semaines, un échange sportif et culturel entre l’école secondaire Saint-Gabriel de Sainte-Thérèse et son équivalent au Portugal, une école dirigée par Leonardo Armaral, de même qu’une meilleure intégration de la culture québécoise à Lagoa, principalement à travers les groupes culturels. À l’inverse, Sainte-Thérèse pourrait accueillir davantage de groupes folkloriques de Lagoa. «La volonté des deux Villes et le momentum sont là pour nous permettre d’aller plus loin dans nos projets», a insisté Mme Surprenant.

Les deux Villes se donnent un horizon de trois ans pour réaliser l’ensemble de leur projet. Pour ce qui est de l’échange entre les deux écoles, on espère même pouvoir démarrer le tout au cours de la prochaine année. «Les deux directeurs, M. Armaral et Robert Saint-Pierre (Saint-Gabriel), y croient beaucoup», a-t-elle ajouté.

Association portugaise de Sainte-Thérèse

Chapeautée par l’Association portugaise de Sainte-Thérèse, la visite aura donc permis à la délégation de Lagoa de goûter aux festivités entourant la Fête nationale du Québec en plus de participer à la fête de la Sao Pedro, les 26 et 27 juin. Également au menu, plusieurs visites locales et régionales ainsi que des activités touristiques et culturelles. Une exposition des photos sous le thème des Festivités du Saint-Esprit du photographe Marcelo Borges, ainsi que le lancement du livre de poésie du maire de Lagoa ont complété les activités.

Rappelons enfin que la mairesse de Sainte-Thérèse a déjà effectué un voyage officiel à Lagoa, en 2008. Selon elle, la démarche actuelle permet en quelque sorte «de mettre la table en vue du 20e anniversaire du Pacte, en 2014». Soulignons aussi que si la langue représente une barrière dans le processus, le tout est grandement facilité par le fait que la mairesse comprend le portugais, sans toutefois le parler et par la présence des gens de l’Association portugaise de Sainte-Thérèse, à titre de traducteurs.

C’est au début des années 70 que plusieurs Portugais ont immigré au Québec. Quelque 40 ans plus tard, trois générations de Portugais habitent toujours la région, totalisant environ 5 000 personnes pour la seule MRC Thérèse-De Blainville. Une centaine d’entre elles sont membres de l’Association portugaise de Sainte-Thérèse.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top