- PUBLICITÉ -
L’église Cœur-Immaculé-de-Marie mise en vente

Photo Christian Asselin

L’église Cœur-Immaculé-de-Marie à Sainte-Thérèse a été mise en vente au coût de 1,75 M$.

L’église Cœur-Immaculé-de-Marie mise en vente

Près de 600 000 $ sous l’évaluation municipale

Inscrite au Répertoire du patrimoine culturel du Québec, l’église Cœur-Immaculé-de-Marie, située rue Desjardins à Sainte-Thérèse, a récemment été mise en vente au coût de 1,75 M$ par la fabrique de la paroisse Sainte-Thérèse.

Inscrite au Répertoire du patrimoine culturel du Québec, l’église Cœur-Immaculé-de-Marie, située rue Desjardins à Sainte-Thérèse, a récemment été mise en vente au coût de 1,75 M$ par la fabrique de la paroisse Sainte-Thérèse.

Construit au milieu des années 50, le bâtiment occupe 11 872 pieds carrés d’un terrain qui en compte un total de près de 88 000. Évalué à 2,3 M$ par la Ville de Sainte-Thérèse, l’immeuble est «accessible à distance de marche du Faubourg Boisbriand et de la Place Rosemère» , précise la fiche descriptive publiée par Immodev, entreprise mandatée pour procéder à la transaction.

On y ajoute que la propriété est «unique» en plus de permettre «une occupation immédiate» . Le courtier immobilier Marc Vadeboncœur indique en outre qu’il s’agit d’un emplacement idéal pour «le développement multirésidentiel et condos» , révélant peut-être ainsi la vocation future de ce site réservé à la prière depuis plus de 60 ans.

Une décision des paroissiens

Comme nous l’annoncions au début de l’année 2019, les autorités du diocèse de Saint-Jérôme ont décidé de faire marche arrière avec le projet de fermer 33 de ses 54 églises. On se rappellera qu’en décembre 2017, le NORD INFO avait appris en exclusivité que le diocèse, faute de moyens, et de fidèles, étudiait activement cette possibilité.

S’en était suivi un tollé de protestation de la part de plusieurs représentants de fabriques, ce qui avait alors contraint les évêques Mgr Pierre Morissette et Mgr Raymond Poisson à visiter chacune des six régions du diocèse au cours des mois d’octobre et de novembre. Le but de ces visites était d’échanger avec les équipes pastorales, les marguilliers, ainsi qu’avec les paroissiens et paroissiennes. Mgrs Poisson et Morissette avaient finalement pris la décision de laisser les fabriques se prononcer sur le sort de leurs églises. À Sainte-Thérèse, la fabrique a donc choisi de mettre en vente l’église Cœur-Immaculé-de-Marie.

«L’évêché a approuvé une décision de la fabrique, prise avec les paroissiens» , a confirmé Mgr Poisson.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top