- PUBLICITÉ -

Jusqu’aux dernières nouvelles, Julie Daignault était toujours présidente de la FIQ_SPSL.

Le vote devra être repris

Élection à la FIQ – Laurentides

Parce que «plusieurs irrégularités» ont été observées, le 28 octobre, lors de la tenue du scrutin devant mener à l’élection de la présidente et de la vice-présidente du Syndicat des professionnelles en soins des Laurentides (SPLL-FIQ), le vote devra être repris, a statué la présidente d’élection et conseillère syndicale à la FIQ, Mélissa Lacroix.

«Plusieurs plaintes m’ont été adressées directement, sous plusieurs motifs. Les allégations étaient suffisamment sérieuses pour mener à une enquête plus poussée. Cette enquête m’amène à une conclusion; le vote est invalide», indique Mme Lacroix dans une communication acheminée à ses membres, sans toutefois préciser la nature de ces «irrégularités».

Elle informe par ailleurs ceux et celles qui ont déjà voté, qu’ils n’auront autre choix que de voter de nouveau.

«Une nouvelle lettre vous sera acheminée. Un nouveau NIP vous sera fourni. Assurez-vous d’être membre en règle, c’est-à-dire d’avoir signé votre carte de membre», écrit-elle, se disant  consciente des inconvénients que cela occasionne, «surtout pour les candidat(e)s en lice».

«Sachez que c’est dans un souci de transparence, de justice et du respect de vos statuts et règlements que j’impose la reprise du vote. De nouvelles informations suivront dès que possible».

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ), représente quelque 4 300 infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes dans la région.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top