- PUBLICITÉ -
Le Vélotour SP RONA revient dans les Basses-Laurentides

André L’Espérance, un habitué du Vélotour SP RONA depuis 19 ans, en compagnie de sa fille Stéphanie.

Le Vélotour SP RONA revient dans les Basses-Laurentides

Les 28 et 29 août

Pour la deuxième fois depuis 2004, le parcours du Vélotour SP RONA, évènement de collecte de fonds destinés à la recherche sur la sclérose en plaques qui en est à sa 21e édition, empruntera les routes des Basses-Laurentides et en partie celles de la MRC de Thérèse-De Blainville, les 28 et 29 août.

La division du Québec de la Société canadienne de la sclérose en plaques (SCSP), organisatrice de cette randonnée pédalée, estime à 1 200 le nombre de cyclistes qui seront en transit à Sainte-Anne-des-Plaines, Bois-des-Filion et Lorraine.

Les participants à ce rendez-vous tenteront de franchir 150 kilomètres en deux jours, sur un tracé généralement plat et entièrement sécuritaire, dont le dessin a été la responsabilité de Vélo-Québec.

D’après la division québécoise de la SCSP, les cyclistes de l’édition de 2004 ont été enchantés par la région des Basses-Laurentides. On a donc décidé de faire revivre ce moment en créant un tout nouveau circuit qui bordera aussi l’île de Montréal et le côté rural de la pointe est de l’île de Laval. Le samedi 28 août, les cyclistes prendront le départ à Saint-Roch-de-l’Achigan et auront Laval comme point d’arrivée. C’est à cet endroit qu’auront lieu le banquet et le coucher. Le lendemain, le parcours s’effectuera en sens inverse.

Les férus de vélo qui aimeraient se joindre au groupe de cyclistes bienfaiteurs dans les Basses-Laurentides auront jusqu’au dimanche 8 août pour s’inscrire. Pour obtenir tous les renseignements à cet effet, il faut communiquer avec Vélo-Québec Événements, au 514-521-VELO (8356), ou consulter le site [www.velotoursp.com].

À noter que la fin de semaine précédente, soit les 21 et 22 août, environ 600 cyclistes convergeront vers la région de Saint-Hyacinthe afin de prendre part à l’autre des deux Vélotours SP RONA sur des chemins plus vallonneux.

Au total pour les deux évènements, ce sont 1,5 million de dollars que l’on espère ajouter au fonds de recherche pour vaincre la sclérose en plaques et de soutien aux personnes atteintes et leurs familles, soit 50 000 $ de plus que la somme recueillie en 2009.

Présence assurée d’André L’Espérance

Au sein du contingent de cyclistes du Vélotour SP RONA 2010, on retrouvera André L’Espérance, propriétaire de plusieurs commerces RONA de la région et figure bien connue dans la MRC de Thérèse-De Blainville. Il en sera à sa 19e participation à la randonnée annuelle.

Lui-même affecté par la sclérose en plaques depuis 22 ans, André L’Espérance s’estime privilégié de ne pas trop en subir les contrecoups, contrairement à certains autres membres de sa famille et un nombre important des quelque 18 000 autres Québécois principalement âgés de 15 à 40 ans que la maladie dégénérative toujours incurable afflige.

«Je demeure vigilant, car j’ai toujours en moi les prédispositions pour que la maladie fasse des ravages. Je remercie le ciel de pouvoir préserver une vie normale», mentionne l’homme d’affaires qui a présidé la division du Québec de la SCSP et qui siège présentement au sein de la Fédération internationale de la sclérose en plaques.

«D’ailleurs, il est important que les personnes atteintes par la sclérose en plaques maintiennent autant que possible un régime de vie sain incorporant l’activité physique comme c’est le cas dans le cadre du Vélotour. La fatigue extrême causée parfois par la maladie ne doit pas faire obstacle à l’exercice», insiste-t-il.

Considéré comme un champion de la commandite au bénéfice de la recherche sur la sclérose en plaques, André L’Espérance rappelle l’importance de contribuer à la cause. «Tous les espoirs d’en arriver à trouver un remède définitif d’ici 10 à 15 ans sont permis. Les avancées de la recherche médicale et scientifique ont été considérables au cours des dernières années. On n’en est plus au temps où on avait recours à la cortisone et aux électrochocs pour traiter la maladie. Il faut continuer de soutenir ces efforts», conclut M. L’Espérance qui inaugurera un tout nouveau centre de rénovation à Blainville, le 12 août prochain.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top