- PUBLICITÉ -
Le Sentier de l’Entraide: 20 ans de soutien

La présidente de la fondation

Le Sentier de l’Entraide: 20 ans de soutien

Les membres de la Fondation Le Sentier de l’Entraide ont souligné les 20 ans d’existence de cet organisme qui est rattaché à la mission du CLSC Thérèse-De Blainville.

Accompagnée de Robert Dean, le président du conseil d’administration du Centre de santé et de services sociaux de Thérèse-De Blainville, Diane Filiatrault, la directrice générale de la fondation, et Lyse Cloutier-Vallée, directrice des services à la jeunesse au CSSS, Danielle Corbeil, la présidente de la fondation, a d’abord rendu hommage à tous les administrateurs qui se sont impliqués au fil des ans: «Sans eux, la fondation n’existerait pas et je tiens à leur manifester ma gratitude.»

Chaque année, la fondation distribue 60 000 $, par le biais de différents fonds, à des personnes ou familles démunies. Il peut s’agir de frais d’inscription pour un camp de jour destiné à des enfants de trois à 12 ans, pour des activités de loisirs s’adressant aux jeunes de 0 à 17 ans, ou encore pour tout ce qui touche la vie estudiantine, comme les fournitures scolaires, des activités parascolaires, la surveillance de dîners, les sorties éducatives et le transport scolaire.

La fondation offre également trois services de première nécessité. L’un pour adultes, un second pour les enfants de 0 à 17 ans et un troisième pour assurer le maintien à domicile des personnes ayant besoin d’équipement spécialisé ou de fournitures essentielles pour maintenir leur autonomie.

Lors de la tempête du 19 juillet dernier, la fondation a fait sa part en remettant plus de 3 000 $ à des personnes ayant perdu leurs denrées alimentaires réfrigérées lors de la perte d’électricité causée par l’orage.

La directrice générale de la fondation, Diane Filiatrault, prévient toutefois que des conditions s’appliquent pour bénéficier d’un secours financier. «Des règles très précises régissent l’octroi d’une aide financière par la fondation. Ainsi, toute aide n’est consentie que sur la seule reconnaissance expresse des intervenants du CLSC, du CSSS de Thérèse-De Blainville, et qui habitent le territoire de la MRC de Thérèse-De Blainville», a-t-elle tenu à spécifier.

M. Dean s’est permis de préciser que les fonds sont une mesure d’aide exceptionnelle, une mesure de dernier recours.

Depuis 20 ans, cette fondation a versé quelque 700 000 $ à des personnes et familles démunies. Elle tire ses propres sources de financement de l’argent amassé lors d’activités de bingo, de la cabine d’audiologie, qui lui rapporte 8 000 $ par année, ainsi que des dons.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE

Concours restos de l'été
- PUBLICITÉ -
Top