- PUBLICITÉ -
Le quartier des cent maisons: 70 ans d’histoire… et d’histoires

Les maisons du quartier des cent maisons

Le quartier des cent maisons: 70 ans d’histoire… et d’histoires

Cet automne marque le 70e anniversaire de l’expropriation des terres appartenant à l’époque à la famille Bertrand (les parents de Lionel Bertrand, fondateur, en 1937, de La Voix des Mille-Îles), en vue de la construction du quartier des cent maisons, à Sainte-Thérèse.

Le quartier est essentiellement constitué de six rues, dont la principale, la rue Bertrand traverse les cinq autres: de Manthet, Chatelier, Lamarque, Lacroix et Hertel.

À l’origine, 100 maisons devaient y être construites par la société Wartime Housing Limited, afin de combler le manque de logements destinés aux employés de l’usine de remplissage de munition du Plan-Bouchard. Or, on n’en aura bâti que 99… le 100e lot ayant probablement servi aux installations de la Shawinigan Power, société responsable de fournir le quartier en électricité. Aucune trace écrite n’a cependant été trouvée pour corroborer ces dires.

Au départ temporaire, le quartier des cent maisons a vu ses habitations se transformer graduellement par leurs propriétaires pour devenir permanentes. «Je connais des gens qui habitent ce quartier depuis 60 ans», a tenu à souligner le conseiller municipal Michel Milette, lui-même un résidant de ce quartier depuis de nombreuses années.

Aujourd’hui, le quartier compte 97 maisons, l’aménagement du stationnement de la Légion d’honneur ayant nécessité la démolition de deux d’entre elles.

Circuit patrimonial

Afin de commémorer cet anniversaire et ainsi «mettre en lumière l’histoire du quartier et permettre de mieux en comprendre les origines», le Service des arts et de la culture de la Ville de Sainte-Thérèse ajoutera une nouvelle station à son circuit patrimonial en installant un panneau, au bout de la rue Chatelier, près du boulevard du Curé-Labelle. «Ce panneau vise à témoigner de l’importance historique du quartier des cent maisons et à souligner le 70e anniversaire de l’expropriation des terres en vue de la construction des habitations», a indiqué la mairesse, Sylvie Surprenant.

Cette station s’intègrera au circuit patrimonial Le Village, qui comprend déjà près d’une trentaine de panneaux, disposés dans plus d’une dizaine de lieux. Ce circuit, rappelons-le, vise à mettre en valeur l’importance patrimoniale de lieux et de personnages liés à l’histoire térésienne. «Il s’agit en fait de la deuxième vague d’impression de panneaux en trois ans», indique Anne-Marie Larochelle, agent de développement culturel à la Ville de Sainte-Thérèse. Au nombre des nouveaux panneaux, mentionnons ceux de la gare, de la Place des pianos et du cimetière.

Dans le cas du panneau destiné au quartier des cent maisons et à son histoire, ce dernier résulte d’un an de travail ardu, affirme Mme Larochelle, un travail mené par cette dernière, en collaboration avec Martin Rodgers, historien. «Nous avons rédigé le panneau d’après ce que nous avons trouvé et lu sur l’histoire de ce quartier et non sur tout ce que nous avons entendu. Le panneau représente une photo historique du moment de l’implantation du quartier et aujourd’hui», a conclu Mme Larochelle.

Le dépliant Circuit patrimonial térésien Le Village est disponible au Service des arts et de la culture de la Ville.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top