- PUBLICITÉ -
Le PEP vient en aide à 440 ménages

Photo Claude Desjardins

C’est au Chalet du parc Ducharme, à Sainte-Thérèse, que se tenait la 25e édition du Panier d’épicerie populaire.

Photo Claude Desjardins

Danielle Bilodeau, du Centre d’entraide Thérèse-De Blainville.

Photo Claude Desjardins

Luc Daigle, président d’honneur du PEP 2018

Photo Claude Desjardins

Quelques-uns des nombreux partenaires du PEP. On reconnaît les mairesses de Sainte-Thérèse et Boisbriand, Sylvie Surprenant et Marlene Cordato, et Louis Kemp, attaché politique de la députée de Rivière-des-Mille-Îles, Linda Lapointe.

Photo Claude Desjardins

Les tablettes étaient bien garnies.

Le PEP vient en aide à 440 ménages

De la nourriture pour 603 adultes et 240 enfants

Le Panier d’épicerie populaire (PEP) bouclait sa 25e édition, cette semaine, alors qu’on accueillait quelque 440 ménages au Chalet du parc Ducharme, à Sainte-Thérèse, transformé temporairement en marché d’alimentation offrant une variété de produits à une clientèle démunie.

Le Panier d’épicerie populaire (PEP) bouclait sa 25e édition, cette semaine, alors qu’on accueillait quelque 440 ménages au Chalet du parc Ducharme, à Sainte-Thérèse, transformé temporairement en marché d’alimentation offrant une variété de produits à une clientèle démunie.

«Nous souhaitons les aider à passer un temps des Fêtes un peu plus agréable, qui pourrait ressembler au nôtre» , exprimait Danielle Thibodeau, du Centre d’entraide Thérèse-De Blainville, au nom des organisateurs et des bénévoles du PEP, initiative qui implique également le Centre Regain de vie et les Services d’entraide Le Relais, à Boisbriand.

Durant les trois journées qu’aura duré le PEP, du 10 au 12 décembre, les bénéficiaires de cette aide alimentaire, tous résidant à Boisbriand ou Sainte-Thérèse, ont pu défiler entre les quelques allées aménagées expressément pour l’occasion, un concept qui leur permet de composer eux-mêmes leur panier d’épicerie, selon leurs goûts et leurs besoins.

Ceux-ci avaient dû adresser tout d’abord une demande au comité organisateur qui, après analyse, les avisait de leur éligibilité. «Le volume d’aide que nous pouvons offrir varie d’une année à l’autre, selon l’argent et les denrées recueillis, la composition des ménages et le nombre d’inscriptions» , expliquait Danielle Bilodeau.

Une vague d’amour

Ainsi, des 440 ménages qui ont pu accéder au PEP cette année, on dénombrait 50 familles traditionnelles, 72 familles monoparentales, 30 couples sans enfants et 288 célibataires. En tout, on parle de 603 adultes et 240 enfants. «Chaque ménage repart d’ici avec des denrées et des bons d’achat, pour une valeur globale oscillant entre 95 $ et 270 $» , précisait encore Mme Bilodeau.

Celle-ci en profitait pour remercier chaleureusement tous ceux et celles qui font en sorte que la chose soit possible, c’est-à-dire les bénévoles, les organismes, les partenaires financiers (paroisse Sainte-Thérèse-d’Avila, guignolée de Boisbriand, Lions de Sainte-Thérèse, Caisse Desjardins Thérèse-De Blainville, La Moisson, Boisvert Chevrolet Buick GMC Ltée, les députés de la région, les villes de Boisbriand et Sainte-Thérèse, de même que tous les particuliers), les partenaires en dons alimentaires (guignolées, écoles, Jardins des Sources, Résidence Le Nobilis, les employés des Travaux publics de Boisbriand et les particuliers) et les partenaires facilitateurs comme les supermarchés IGA Daigle et le Walmart de Rosemère, où le PEP a pu tenir des collectes de fonds, le Groupe JCL (éditeur de ce journal) et les marchands participants, où l’on pourra échanger les bons d’achat. «Tout ça, ajoutait Danielle Bilodeau, se traduit par des heures, de l’énergie et une grosse vague d’amour.»

Des gens de cœur

Rappelons que la campagne 2018 du PEP se déroulait sous la présidence d’honneur de Luc Daigle, des supermarchés IGA Daigle, qui a voulu souligner le travail accompli par le comité organisateur. «On constate l’engagement indéfectible de ces gens de cœur qui mettent beaucoup d’effort à monter cette épicerie. Sans ces gens-là, de nombreuses familles se retrouveraient avec un sérieux problème dans le temps des Fêtes. Tout l’honneur leur revient» , exprimait Luc Daigle, tout en émettant le souhait que les appuis actuels se renouvellent et que de nouveaux partenaires fassent leur apparition en vue de l’édition 2019 du Panier d’épicerie populaire.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top