- PUBLICITÉ -
Le PEP soufflera ses 25 bougies

Le Pep Soufflera Ses 25 Bougies

Le Pep Soufflera Ses 25 Bougies
Le Pep Soufflera Ses 25 Bougies

Le PEP soufflera ses 25 bougies

Sous la présidence d’honneur de Luc Daigle des IGA Daigle

Le Panier d’épicerie populaire (PEP), destiné à mettre du pain sur la table des familles les plus démunies de la paroisse Sainte-Thérèse-d’Avila, en est cette année à sa 25e édition. Depuis lundi, et ce, jusqu’au 23 novembre, il est possible de s’y inscrire.

Le Panier d’épicerie populaire (PEP), destiné à mettre du pain sur la table des familles les plus démunies de la paroisse Sainte-Thérèse-d’Avila, en est cette année à sa 25e édition. Depuis lundi, et ce, jusqu’au 23 novembre, il est possible de s’y inscrire.

Organisé sous la présidence d’honneur de Luc Daigle, propriétaire des IGA Daigle, qui succède ainsi à Serge et Pierre-Marc Langlois du Groupe JCL, le PEP peut compter sur la collaboration de nombreux partenaires et donateurs de même que sur quelque 200 bénévoles afin d’être fin prêt à accueillir les personnes vivant en situation de pauvreté, du 10 au 12 décembre, au chalet du parc Ducharme, local offert gracieusement par la Ville de Sainte-Thérèse.

- Publicité -

«Sans tous ces généreux donateurs, partenaires, élus et nos bénévoles qui nous donnent environ 2 000 heures de leur temps chaque année, il n’y aurait pas de PEP. Le PEP est vraiment à la hauteur de ce que nous recevons» , a souligné Anne Simard du comité organisateur du PEP avant de remercier au passage Luc Daigle pour son implication, lui qui donne au PEP depuis les tout débuts, en 1994.

«Ce mouvement est essentiel à la communauté, a insisté M. Daigle. En tant qu’épicier, nous voyons plusieurs personnes qui se permettent, à l’approche des Fêtes, de se payer un petit peu de luxe, de petites gâteries qu’elles ne s’achètent pas habituellement. Mais pour beaucoup de familles, le seul luxe qu’elles peuvent avoir, c’est d’avoir de la nourriture dans leur assiette.»

«Un service essentiel»

En marge du lancement officiel de la 25e campagne de financement du PEP, lundi, Danielle Bilodeau, directrice du Centre d’entraide Thérèse-De Blainville, est revenue sur l’histoire de cette activité qui a vu le jour en 1994 et qu’elle n’hésite pas à qualifier de «service essentiel» pour les familles dans le besoin de la région.

«En 2017, nous avons accueilli 603 ménages, ce qui représentait 1 205 personnes, dont 360 enfants. En moyenne, le PEP reçoit 679 demandes par année, et aide donc 1 513 personnes. C’est presque un service essentiel sur lequel plusieurs de nos ménages comptent pour passer un beau Noël.»

Pour l’édition de 2018, étant donné que les paroisses Sainte-Famille de Blainville et Notre-Dame-de-Fatima de Boisbriand ont choisi d’organiser leur propre guignolée, on estime à 500 le nombre de demandes qui seront acheminées au PEP.

«Le PEP doit s’ajuster à la réalité et à la volonté des paroisses, d’ajouter Mme Bilodeau. Cela représente un autre défi, mais nous serons là pour permettre à ces gens de passer un beau moment pour le temps des Fêtes.»

Demandes analysées

Ceux et celles qui souhaitent obtenir un panier d’épicerie à Noël doivent en faire la demande auprès de l’un des trois organismes impliqués, soit le Centre d’entraide Thérèse-De Blainville, le Centre Regain de vie ou les Services d’entraide Le Relais.

Leur demande sera par la suite analysée de façon exhaustive. Combien d’argent entre chaque mois et quelles sont les dépenses associées? En fonction de la réponse à cette question leur demande sera ou non approuvée. Moins de 1 % des demandes ont été refusées par le passé. Le montant est octroyé selon la taille de la famille à nourrir.

Pour en apprendre davantage ou pour faire un don en argent (reçu d’impôt disponible), il suffit d’appeler au 450 435-0199. Pour donner des denrées, on peut se présenter au chalet du parc Ducharme à Sainte-Thérèse, entre 9 h et 16 h, du lundi 3 au vendredi 7 décembre.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top