- PUBLICITÉ -

Crédit photo Wikipédia – Parmi les mesures annoncées, la capacité d’accueil de la plage du parc national d’Oka sera réduite de 50 % durant tout l’été.

Le Parc national d’Oka est rouvert, mais seulement par l’entrée de l’autoroute 640

Comme l’avait évoqué votre hebdo NORD INFO, une entente est finalement intervenue pour la réouverture du parc national d’Oka dont les accès étaient bloqués depuis une semaine par les Mohawks de Kanesatake. Ceux-ci y avaient érigé des «points de dissuasion» pour éviter, disaient-ils, la propagation de la COVID-19 dans leur communauté. Toutefois, un seul accès sera possible pour les visiteurs qui devront obligatoirement entrer et sortir par l’entrée située à l’extrémité est de l’autoroute 640.

La nouvelle a été confirmée via un communiqué de presse émis le mardi 26 mai dernier, en après-midi, par la Direction de santé publique des Laurentides, après que celle-ci ait entériné les mesures proposées par la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) pour permettre cette réouverture et répondre, du même coup, «aux besoins de la communauté de Kanesatake ainsi qu’à ceux des visiteurs souhaitant avoir un accès à la nature».

Des mesures qui se veulent évolutives

«Nous avons travaillé de concert avec les différents partenaires dans ce dossier afin de soutenir la communauté de Kanesatake dans la mise en oeuvre des mesures de prévention et de protection face à la COVID-19. Il s’agit de mesures transitoires qui se veulent évolutives en fonction des besoins qui pourraient être exprimés ou des changements épidémiologiques qui pourraient survenir au sein de cette communauté», a commenté Dr Éric Goyer, directeur de santé publique des Laurentides, dans ce même communiqué de presse émis conjointement avec la Sépaq.

«Nous sommes confiants que l’approche de réouverture progressive déployée de concert avec les autorités de santé publique réponde aux besoins exprimés par nos visiteurs et par la communauté de Kanesatake», d’ajouter Catherine Grenier, vice-présidente exploitation, parcs nationaux de la Sépaq.

Les mesures mise en place

Selon ces mesures que l’on dit «temporaires», la Sépaq fermera ainsi l’accès ouest du parc, accessible via la route 344, aux visiteurs, tout comme, juste en face, l’accès aux sentiers du Calvaire d’Oka. L’entrée et la sortie des visiteurs se feront donc, comme mentionné, exclusivement par l’entrée est du parc, située à l’extrémité de l’autoroute 640, ceci afin d’empêcher les visiteurs de transiter par l’entrée principale de la route 344.

Également, l’accès ouest de la piste cyclable vers le village d’Oka sera restreint. La Sépaq a prévu y installer des barrières physiques et une signalisation temporaire, tandis que la Sûreté du Québec (SQ) sera invitée à y assurer une surveillance plus étroite aux moments de grande affluence.

Les mesures prévoient en outre que la capacité d’accueil de la plage du parc national d’Oka sera réduite de 50 % afin «d’assurer le respect de la distanciation sociale, et ce, pour l’ensemble de la période estivale», tout comme l’accès à des toilettes sera possible, cela selon des «mesures sanitaires rigoureuses».

Enfin, un comité de suivi sera mis sur pied, en collaboration avec les autorités de santé publique, afin de réévaluer les mesures transitoires requises en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours IGA Daigle
- PUBLICITÉ -
Top