- PUBLICITÉ -

Photo Simon Berger (Unsplash) - Les fins de semaine, le Parc du Domaine Vert est désormais accessible uniquement aux citoyens de villes membres et aux détenteurs de passes annuelles.

Le Parc du Domaine Vert restreint son accès les fins de semaine

Des suites d’un achalandage exceptionnel observé ces derniers temps, attribuable à l’annonce du confinement par le gouvernement du Québec, le Parc du Domaine Vert a pris la décision de restreindre l’accès à son site, les fins de semaine, uniquement aux résidants des villes membres de la Régie du parc, soit Blainville, Boisbriand, Mirabel, Sainte-Thérèse, Rosemère et Lorraine. Les détenteurs de passes annuelles font également partie de cette liste qui a pris effet le 16 janvier dernier et qui aura cours jusqu’à la fin de la présente saison hivernale.

Le tout a été annoncé et partagé via communiqué de presse. Les résidants admissibles et détenteurs de passes annuelles ont donc accès au site en tout temps, aux heures d’ouverture, soit entre 8 h 30 et 16 h 30. Les visiteurs non résidants, les détenteurs de Passeport Laurentides et de la carte «Privineige» peuvent se déplacer vers le parc seulement les jours de semaine. Cette décision, prise par le conseil administrant les lieux, vise à assurer la sécurité du public et le respect des mesures sanitaires émises par le gouvernement Legault.

En outre, le Parc tient à rappeler aux usagers que le corridor canin est fermé dès la première neige et jusqu’à la fonte complète. Toutou ne sera ainsi admis en aucun cas. Pour plus d’informations et pour toutes questions, il suffit de communiquer avec un responsable, au info@domainevert.com, ou visiter le [www.domainevert.com].

La Ville est au courant

François Bélanger, conseiller municipal du district 4 à la Ville de Mirabel, a soulevé le sujet lors de la dernière séance qui réunissait ses homologues virtuellement, quelques jours précédant l’annonce des mesures prises par la Régie du Parc du Domaine Vert. Aux dires de l’élu qui représente ce secteur, l’achalandage exceptionnel cause des désagréments aux citoyens vivant aux alentours et qui désirent prendre l’air et emprunter la piste cyclable à pied.

«J’ai un problème au niveau du stationnement. Le Parc du Domaine Vert est très attrayant et beaucoup de gens y vont les fins de semaine. Présentement, le problème que nous avons concerne les gens qui se stationnent beaucoup dans les rues du Domaine Vert nord et sud, en partie», lançait ce dernier, lors de la rencontre se tenant au soir du lundi 11 janvier.

«Ils se stationnent sur la piste cyclable et ils ont le droit durant l’hiver. Or, des citoyens se plaignent qu’on leur enlève un endroit où ils peuvent marcher en sécurité.»

La Régie du Parc du Domaine Vert est au courant de ces faits. Lors des deux dernières fins de semaine, sur les réseaux sociaux, elle invitait les gens à circuler, à ne pas attendre et se stationner sur la voie publique. La Ville de Mirabel l’est tout autant, aux dires de M. Bélanger. On mentionne qu’elle «travaille actuellement sur le dossier».

«Il faut en informer la Régie du Parc du Domaine Vert, car ce problème est causé par leurs activités. Beaucoup de personnes utilisent ces terrains pour se stationner, car ils ne sont pas issus de villes membres, pour éviter de payer des frais», ajoutait Mario Boily, directeur général de la ville, disant toutefois que cet achalandage est une bonne nouvelle.

«Je suis en discussion avec le directeur général du parc, Sébastien Lalonde. Des patrouilleurs interceptent également les gens qui entrent par d’autres accès que la voie principale. Il semble que 20 % des visiteurs sont issus d’autres villes qui ne sont pas membres. Aussi, des gens veulent sauver le 30 minutes d’attente qui est requis afin d’accéder au parc.»

Aux dires de M. Boily, une rencontre entre le département des travaux publics et le Service de police de Mirabel était prévue le jeudi 14 janvier. Le sujet devait être abordé. On mentionne que plus de détails suivront, lors de la prochaine séance du conseil, quant aux mesures prises par les autorités municipales.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top