- PUBLICITÉ -
Le Grand McDon rapporte 29 000 $

Photo Christian Asselin

Albert et Nicola Lévy, en compagnie de Frédérique Dufort et de l’une de leurs employées au restaurant de Rosemère.

Photo Christian Asselin

La mairesse de Boisbriand, Marlene Cordato, a fait une entrée remarquée au McDonald’s du Faubourg, en se présentant à bord d’un camion de pompiers. Elle est ici en compagnie de quelques bénévoles.

Le Grand McDon rapporte 29 000 $

Une aide généreuse pour la Fondation de l’autisme

Présenté partout au Québec, le 8 mai, le Grand McDon revêtait, dans la région, une importance particulière pour la Fondation de l’autisme des Laurentides, à qui les sommes amassées dans les restaurants McDonald’s d’Albert et Nicola Lévy étaient remises. C’est finalement un total de 29 000 $ qui aura été récolté à coups de Big Macs, McCafés et Joyeux Festins.

Les Lévy sont franchisés McDonald’s depuis 22 ans, et possèdent dix restaurants de la chaîne, dont quelques-uns dans les Basses-Laurentides. Depuis 2007, inspiré par son bras droit en affaires, Éric Chamberland, papa d’une fillette autiste, Albert Lévy a choisi de redonner à cette cause par l’entremise du Grand McDon. Sa famille a remis à ce jour plus de 300 000 $ à la Fondation de l’autisme des Laurentides.

«C’est une très grande journée aujourd’hui! Nos employés sont prêts et motivés pour la cause et vont se donner corps et âme pour bien s’occuper de la population!» disait M. Lévy, rencontré au McDonald’s de Rosemère, le matin du 8 mai.

- Publicité -

Il expliquait alors à quel point cette cause lui est chère, l’autisme touchant une personne sur 60 dans les Laurentides, selon les plus récentes statistiques. Qui plus est, d’ici 2030, on estime à 135 000 le nombre d’enfants au Québec qui seront diagnostiqués d’un trouble du spectre de l’autisme (TSA), comparativement aux 20 000 que l’on dénombrait en 2015.

«Malheureusement, l’autisme touche aujourd’hui énormément de familles et c’est important pour nous de leur venir en aide. Si nous ne le faisons pas, qui le fera? » se questionne Albert Lévy, rappelant que grâce aux sommes amassées au cours de la dernière décennie, il a notamment été possible pour la Société de l’autisme des Laurentides de construire une maison de répit à Blainville.

Une porte-parole en or

Lorsqu’il est question d’autisme, la comédienne Frédérique Dufort n’est jamais bien loin, son frère étant directement touché par ce trouble neurologique. Le 8 mai, elle était sur place, au McDonald’s de Rosemère, pour inviter les gens à donner.

«J’ai commencé ici en tant que bénévole lorsque j’étais toute petite. À l’époque, Guy Jodoin était porte-parole. Mon frère a longtemps profité des services de la Société de l’autisme des Laurentides, de là mon implication» , de dire la jeune femme originaire de Boisbriand, heureuse de voir autant de gens s’impliquer pour la cause.

«Je n’en reviens pas de voir tous ces gens répondre à l’appel. Mon frère est rendu à 22 ans, et les services sont de moins en moins présents après l’âge de 21 ans, ce qui peut devenir un poids pour les parents et les frères et sœurs. C’est pourquoi il est essentiel de donner.»

Un événement phare

Les camps de jour, les activités, les répits, rien de tout cela ne serait possible sans la Fondation de l’autisme des Laurentides qui multiplie les collectes de fonds afin d’assurer sa pérennité. Le fait que les Lévy aient choisi cette cause réjouit évidemment sa directrice, Karine Brunet, également directrice de la Société de l’autisme des Laurentides.

«Les sommes servent aux répit et loisirs des jeunes et parents de toutes les Laurentides. Sans le soutien de la communauté, il serait difficile pour nous de continuer à offrir tous ces services» , a-t-elle dit, accordant toute sa reconnaissance à la famille Lévy.

Bien sûr, des événements ponctuels comme le Grand McDon et le souper-bénéfice annuel sont indispensables à la Fondation de l’autisme à qui il est également possible de donner à longueur d‘année, en visitant le [http://autismelaurentides.org].

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top