- PUBLICITÉ -

Le député Éric Girard pourra se consacrer pleinement à sa tâche de ministre des Finances à la suite de ce mini-remaniement.

Le député et ministre Eric Girard voit ses tâches allégées

Afin d’alléger la tâche de ses principaux ministres, le premier ministre du Québec, François Legault, a effectué, le jeudi 20 août dernier, un mini-remaniement, lequel touche notamment les députés de Groulx et de Deux-Montagnes, Éric Girard et Benoit Charette, qui conservent cependant leurs principales responsabilités.

Ainsi, le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoit Charette, se voit attribuer la responsabilité de la région de Laval, qui relevait jusqu’à ce jour du ministre des Finances, Éric Girard.

«Alors que nous nous affairons à relancer l’économie québécoise et à affronter la deuxième vague de la pandémie, je souhaite que les membres du conseil des ministres, qui sont aux premières lignes de cette relance et de la lutte contre la propagation de la COVID-19, puissent se consacrer pleinement à ces défis colossaux» a fait savoir, dans un communiqué de presse, le premier ministre Legault qui s’attend à un «automne chargé» et qui souhaite, comme il l’a écrit sur sa page Facebook, «relancer l’économie de toutes les régions du Québec sans relancer la pandémie».

Un rappel

Rappelons que le député Éric Girard, dont c’est le premier mandat, a été nommé ministre des Finances au lendemain des élections du mois d’octobre 2018 lors de la formation du premier conseil des ministres de François Legault. M. Girard dirige également le comité des priorités de la relance économique mis en place pendant la pandémie de la COVID-19.

Quant au député Benoit Charette, qui en est à un troisième mandat, dont deux sous la bannière de la Coalition Avenir Québec (CAQ), il est ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques depuis le mois de janvier 2019. Il avait pris la place de MarieChantal Chassé qui avait à ce moment démissionné de son poste. M. Charette est aussi membre, depuis le mois de juin dernier, du comité des priorités de la relance économique.

«Je remercie le premier ministre de sa confiance. C’est avec enthousiasme que j’entreprends ce nouveau défi que j’entends relever avec la précieuse collaboration de mon collègue Christopher Skeete, député de Sainte-Rose, et les autres députés de l’île de Laval. La Ville de Laval est un important moteur économique qui aura certes un rôle à jouer dans la relance économique du Québec», a, enfin, fait savoir Benoit Charette au lendemain de cette nomination.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top