- PUBLICITÉ -
Le CRDF célèbre la Journée internationale des femmes

Photo Nicolas T. Parent

Une brochette de femmes inspirantes, impliquées pour le Centre Rayons de femmes Thérèse-De Blainville et présentes lors des célébrations entourant la Journée internationale des femmes. Nous reconnaissons également la mairesse de Sainte-Thérèse, Sylvie Surprenant, sujette d’un hommage bien spécial.

Photo Nicolas T. Parent

Nous reconnaissons la mairesse de Sainte-Thérèse, Sylvie Surprenant, et la présidente du Centre Rayons de femmes Thérèse-De Blainville, Assunta Sarappa.

Photo Nicolas T. Parent

Ce rassemblement fut lieu de conscientisation quant à la condition des femmes, ici et à travers le monde.

Photo Nicolas T. Parent

La mairesse de Sainte-Thérèse, Sylvie Surprenant, a pris la parole lors de son hommage.

Le CRDF célèbre la Journée internationale des femmes

Sous le thème du respect

C’est le dimanche 3 mars que le Centre Rayons de femmes Thérèse-De Blainville conviait le public à des célébrations

C’est le dimanche 3 mars que le Centre Rayons de femmes Thérèse-De Blainville conviait le public à des célébrations, gratuites et mixtes, entourant la Journée internationale des femmes (8 mars 2019), sous la présidence d’honneur de la docteure Hélène Daneault. Le tout s’est déroulé au Centre culturel et communautaire Thérèse de Blainville, à Sainte-Thérèse, et ce, sous la thématique nationale «Le respect des femmes, ça se manifeste» .

Au programme, accueil et mot de la présidente du Centre Rayons de femmes, Assunta Sarappa, ainsi que des prises de parole de plusieurs autres personnalités d’exception, telles la présidente d’honneur, Mme Daneault, et la mairesse de Sainte-Thérèse, Sylvie Surprenant. Le tout se déroulait en marge d’un généreux brunch, au cours duquel les invités, de tous âges, pouvaient faire connaissance, fraterniser et partager.

Des conditions dites «inquiétantes»

Ce rassemblement fut surtout un moment de conscientisation et de sensibilisation quant à la condition des femmes, actuellement, à travers le monde, et plus précisément au Canada, puis dans la province.

«Harcèlement, répression, droits bafoués, violence physique et verbale, le rapport annuel d’Amnistie internationale s’attarde sur la situation mondiale des femmes qui est jugée inquiétante, malgré quelques lueurs d’espoir» , a-t-on d’abord déclaré.

On ajoute que, dans son rapport annuel, Amnistie internationale souligne une situation où le fossé n’a jamais été aussi profond entre, d’un côté, les engagements de pays, les traités et les textes de loi et, de l’autre la réalité sur le terrain.

«Selon les données du ministère de la Sécurité publique, au Québec, près de 80 % des victimes sont des femmes, partage Danielle Bellange, intervenante au Centre Rayons de femmes. Elles représentent 100 % des victimes d’enlèvement, 97 % des victimes d’agressions sexuelles et de séquestration, 91 % des victimes d’intimidation et 88 % des victimes de faits graves et la majorité des victimes d’homicides survenus en contexte conjugal.»

Les statistiques exposées par Mme Bellange sont d’ailleurs accessibles via le [http://www.securitepublique.gouv.qc.ca].

On y stipule qu’un peu plus de la moitié des victimes ont moins de 40 ans, soit 50,7 %. Dans 45,6 % des cas, les auteurs présumés sont les conjoints ou conjointes des victimes, tandis que 32,6 % sont les ex-conjoints ou ex-conjointes et 10,3 % sont les amis ou amies intimes.

Hommage et festivités

Cela dit, le rendez-vous fut également un moment bien festif. L’artiste Denise Guénette y présentait, en après-midi, sa pièce de théâtre intitulée: «J’ai pas vu l’temps passer…» .

Il s’agissait, rappelons-le, d’un spectacle d’humour original, parsemé de moments d’émotion et de réflexion, présenté sous forme de monologues théâtralisés et de sketches, puis entrecoupé de chansons connues et inédites que le public pouvait fredonner.

Enfin, en marge du repas, la mairesse de Sainte-Thérèse, Mme Surprenant, a reçu un hommage de la part des convives et du Centre Rayons de femmes, sur place, étant considérée, sans doute, tel un véritable exemple de «persévérance et de réussite» . Elle a adressé quelques mots, discutant au passage de son cheminement dans le monde des affaires et en politique, entre autres.

«Cet hommage, je le prends au nom de toutes les femmes de la région, de toutes celles que j’ai côtoyées aussi, dans ma vie, que ce soit en entrepreneuriat, au sein de ma famille, dans notre communauté, en politique» , a-t-elle conclu, ne manquant pas de partager son admiration pour ses deux filles, l’accompagnant à sa table.

À propos du centre

Soulignons au final que le Centre Rayons de femmes Thérèse-De Blainville, organisateur de cet événement, est un organisme communautaire créé par les femmes et qui œuvre pour les femmes depuis 23 ans. Il est dédié à la condition de vie des femmes, leur santé et leurs droits. Elles y trouvent gratuitement: services, intervention individuelle, soutien, accueil, ateliers, écoute, entraide, support, références, rencontres thématiques, actions citoyennes, défense des droits.

Pour plus d’information: [https://crdf.ca].

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top