- PUBLICITÉ -
COVID-19, Collège Lionel-Groulx, reprise progressive, Michel Louis Beauchamp

Michel Louis Beauchamp, directeur général du Collège Lionel-Groulx.

Le Collège Lionel-Groulx s’adapte à la crise

Les cours ont repris de façon progressive

Depuis le 30 mars, le Collège Lionel-Groulx a pu reprendre du service en offrant ses cours de façon progressive aux étudiants inscrits à la session d’hiver 2020. Les cours sont donnés à distance, par vidéoconférence.

Les assouplissements annoncés par Québec au Règlement sur le régime des études collégiales (RREC) annoncés par le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Jean-François Roberge, à la fin de mars, permettent en effet aux établissements du réseau collégial de déployer des moyens d’enseignement alternatifs, y compris pour les laboratoires et les stages, et d’adapter le calendrier scolaire ainsi que les modes d’évaluation.

«Je suis ému de voir autant de gens embarquer, autant les étudiants que les membres du personnel. Tout le monde est au travail. C’est extraordinaire !», a indiqué le directeur général du Collège Lionel-Groulx, Michel Louis Beauchamp, conscient que de légers ajustements devront être apportés ici et là afin d’optimiser l’utilisation de cette nouvelle forme de pédagogie.

«Tout n’est pas parfait, dit-il, mais depuis la fermeture de notre établissement, le 13 mars, que nous travaillons à préparer ce plan de formation à distance afin de permettre aux étudiants de compléter leur session malgré le contexte difficile dans lequel nous nous trouvons et les défis techniques et organisationnels que cela implique. Nos professionnels et gestionnaires étions donc prêts lorsque le ministre Roberge a annoncé les assouplissements au RREC.»

L’école de demain

Selon Michel Louis Beauchamp, une fois la crise terminée, les directions de cégeps n’auront autre choix que de trouver des façons d’adapter la pédagogie à cette nouvelle réalité post COVID-19.

«Nous sommes en train de créer l’école de demain. Il y aura de grands changements. Nous reviendrons un jour comme avant, mais il y aura des choses de changées de toute façon», dit M. Beauchamp qui ne s’attend pas à voir les établissements scolaires ouverts aux étudiants avant la session d’automne.

«Et si c’est le cas, a précisé le dg du Collège Lionel-Groulx, ce ne serait pas tous les étudiants qui auraient accès au collège, mais une proportion afin de respecter les consignes de distanciation sociale».

Un comité, sur lequel siègent les directions de cégeps, la Fédération des cégeps et le ministère de l’Éducation a d’ailleurs été mis sur pied afin de préparer un plan de relance advenant le cas où les étudiants seraient admis dans les bâtiments en août prochain.

«Je suis impressionné par la résilience, la bonne volonté et la détermination des étudiants qui veulent obtenir leur diplôme pour rentrer à l’université en septembre et par l’engagement et le professionnalisme des membres du personnel», a conclu Michel Louis Beauchamp.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top