- PUBLICITÉ -

Un aperçu des aménagements prévus à la nouvelle gare Mirabel qui doit normalement entrer en service à la fin de la présente année.

Le chantier de la gare Mirabel reprend ses activités

Le paysage habituel de la rue Victor, dans le secteur de Saint-Janvier, à Mirabel, dans sa portion située à l’est du boulevard du Curé-Labelle, changera passablement au cours des prochains mois avec la reprise par exo du chantier de construction de la nouvelle gare de train à Mirabel qui s’ajoutera aux 13 gares déjà existantes sur la ligne exo2 Saint-Jérôme.

Déjà, à la fin du mois de mai, des travaux de reconstruction d’un ponceau ferroviaire à la hauteur de la rue Victor ont été effectués. L’échéancier initial, qui pourrait être révisé en raison de la reprise tardive des chantiers attribuable à la COVID-19, prévoit une mise en service de la gare Mirabel pour la fin de l’année 2020.

Précédemment, en décembre dernier, des travaux avaient permis d’effectuer le défrichage du site et l’excavation en vue d’installer le système de drainage avant le gel des sols. Les travaux devaient reprendre au printemps, mais la COVID-19 a retardé de quelques semaines le retour des travailleurs sur ce chantier.

Les aménagements prévus

Rappelons que cette gare sera dotée d’un quai ferroviaire, ainsi, que du côté nord de la rue Victor, d’un stationnement incitatif de 333 places et d’une boucle d’autobus. On y a aussi prévu cinq cases pour personnes à mobilité réduite, une case réservée aux taxis, une case réservée pour un taxi pour personnes à mobilité réduite, trois dépose-minute, quatre cases pour le covoiturage et quatre cases pour les véhicules électriques (avec bornes de recharge). Il y aura également 40 espaces vélos sous l’abri à vélos.

Un budget de l’ordre de 14,16 M$ a été alloué à ce projet, comme inscrit dans le Programme des immobilisations 2020-2029 d’exo, montant incluant les coûts liés aux étapes préalables qui sont complétées, tels que l’analyse d’opportunité, la planification, l’acquisition du terrain et autres. Un peu plus de la moitié de ce budget, soit 7,4 M$, doit être dépensé cette année et un autre montant de quelque 3,3 M$ le sera l’an prochain pour des travaux de paysagement et d’asphaltage qui devraient être finalisés pour la fin août 2021, toujours selon l’échéancier initial.

Le train, plutôt que l’automobile

«Les besoins de nos concitoyens augmentent en matière de mobilité. La nouvelle gare va leur offrir une alternative efficace à l’utilisation de l’automobile avec un arrêt du train directement dans leur municipalité», de déclarer Patrick Charbonneau, maire suppléant de Mirabel.

«La reprise des travaux vient concrétiser un projet qui tient à cœur aux citoyens et à nos partenaires municipaux de Mirabel depuis plusieurs années. En plus de répondre aux besoins de mobilité d’un secteur en forte croissance, la gare Mirabel offrira de nouvelles opportunités de déplacement fondées sur une offre structurée en transport collectif», d’ajouter, enfin, Sylvain Yelle, directeur général d’exo.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top