- PUBLICITÉ -
COVID-19, Regain de vie, Sainte-Thérèse, aide aux démunis

Employé des Jardins Dion, Alain agit à titre de bénévole pour le Centre Regain de vie.

Le centre Regain de vie poursuit sa mission auprès des démunis

Malgré la crise

Comme les autres organismes de la région, le Centre Regain de vie de Sainte-Thérèse a reçu, en mars, l'avis du ministère de la Famille de cesser ses activités. Bien que le Centre n’accueille plus sa clientèle à l’intérieur des locaux de la rue Turgeon, le service d’aide alimentaire est quant à lui maintenu chaque semaine.

«Évidemment, nous avons apporté des modifications dans la façon de l’offrir, en respectant les consignes de salubrité pour éviter la propagation de la COVID-19», insiste la directrice générale, Annie Latreille qui explique que ce sont donc les employés du Centre qui reçoivent, trient et préparent les sacs qui sont ensuite redistribués à la clientèle, à l’extérieur de la bâtisse, à l’arrière.

«Nous achetons même  des sacs de papier dans un IGA, afin d’éviter de manipuler les sacs réutilisables des personnes», ajoute Mme Latreille, indiquant du même souffle que le Centre effectue la livraison des sacs d’épicerie aux personnes âgées de 70 ans et plus et aux personnes jugées plus vulnérables.

À ce jour, grâce à la collaboration d’un bénévole, Alain, qui est habituellement un employé des Jardins Dion, 15 foyers reçoivent la livraison de nourriture à chaque semaine.

L’équipe d’intervention ainsi que l’éducatrice à la Halte-garderie, continuent par ailleurs d’offrir un support psychologique aux usagers et familles qui fréquentaient le Centre. En télétravail, elle communique avec ces personnes une fois par semaine.

Hausse des demandes

Le principal défi auquel doit faire face le Centre Regain de vie depuis le début de la pandémie est de composer avec l’augmentation hebdomadaire des demandes pour recevoir de l’aide alimentaire.

«Nous sommes passé de 120 foyers aidés par semaine à 145 foyers, une augmentation de 25. Moisson Laurentides travaille fort pour nous faire parvenir plus de nourriture afin de réponde à la demande croissante», mentionne Annie Latreille qui invite d’ailleurs la population à donner généreusement à Moisson Laurentides, principale banque alimentaire de la région qui alimente des organismes.

Les dons récoltés par Moisson Laurentides servent en effet à l’achat de nourriture qui est ensuite remise aux organismes communautaires qui offrent une aide alimentaire, tel le Centre Regain de vie.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top