- PUBLICITÉ -
Le Centre Rayons de femmes et Le Mitan unissent leurs forces

Photo Geneviève Blais

Le Mitan a symboliquement remis une rose blanche au Centre Rayons de femmes afin de souligner leur collaboration rapprochée. Sur la photo: Assunta Sarappa, présidente du Centre Rayons de femmes, Joan Gamache, coordonnatrice clinique à la Maison Le Mitan, Danielle Bellange, responsable des actions collectives et de la mobilisation au Centre Rayons de femmes, et Ginette Tousignant, coordonnatrice par intérim de l’organisme.

Photo Geneviève Blais

Joan Gamache, coordonnatrice clinique pour la Maison d’accueil Le Mitan, a profité de son récent passage au Centre Rayons de femmes pour expliquer en quoi consistent les services offerts aux femmes victimes de violence conjugale.

Le Centre Rayons de femmes et Le Mitan unissent leurs forces

Violence conjugale

Le Centre Rayons de femmes et la Maison d’accueil Le Mitan unissent leurs efforts afin de venir en aide aux femmes victimes de violence. Ils misent sur une collaboration rapprochée afin de faire connaître l’étendue des services qu’ils offrent en matière de violence conjugale et de rejoindre les femmes dans ces moments particulièrement difficiles.

Le Centre Rayons de femmes et la Maison d’accueil Le Mitan unissent leurs efforts afin de venir en aide aux femmes victimes de violence. Ils misent sur une collaboration rapprochée afin de faire connaître l’étendue des services qu’ils offrent en matière de violence conjugale et de rejoindre les femmes dans ces moments particulièrement difficiles.

Les deux organismes, qui œuvrent dans la MRC de Thérèse-De Blainville, ont profité de la campagne nationale des 12 jours d’action contre les violences faites aux femmes, qui se déroule du 25 novembre au 6 décembre, afin d’annoncer ce nouveau partenariat. En travaillant conjointement, dans le respect de leur mission respective, ils sont en mesure d’offrir un continuum de services qui va de l’hébergement d’urgence à l’accompagnement à moyen et à long terme. Et les besoins sont grands…

«Au Centre Rayons de femmes, comme au Mitan, c’est tous les jours que la violence faite aux femmes frappe à la porte» , affirme la coordonnatrice par intérim du Centre Rayons de femmes, Ginette Tousignant.

Les statistiques sont éloquentes. Au cours de la dernière année, la Maison d’accueil Le Mitan a accueilli 114 femmes et 93 enfants en hébergement. «On les reçoit et les accueille avec tout l’amour qu’on a à donner. […] Le Mitan, ça leur permet de se poser, de se reposer, de réfléchir et de décanter. Ça leur permet de parler à d’autres femmes et à des intervenantes» , explique Joan Gamache, coordonnatrice clinique.

Les séjours au Mitan s’échelonnent généralement sur deux à trois mois, tout dépendant de la situation et des démarches devant être effectuées. D’autres services sont également offerts: consultations individuelles sur rendez-vous, relations d’aide téléphonique, accompagnement psychosocial, groupes externes, informations, références, etc.

De son côté, le Centre Rayons de femmes reçoit, écoute, aide et accompagne les femmes dans leur détresse et chemine avec elles sur le long terme (deux à trois ans). «Pour qu’elles retrouvent leur équilibre, leur énergie vitale, leur santé et qu’elles recommencent à vivre libres et sans peur» , fait valoir Mme Tousignant.

La violence conjugale se présente sous différents visages. Elle peut être physique, psychologique, verbale, sexuelle, technologique, économique, etc. Pour obtenir de l’aide ou des conseils, la ligne SOS violence conjugale est accessible 24 heures sur 24, sept jours sur sept, au 1 800 363-9010. Le service est gratuit, anonyme et confidentiel. Il est également possible de contacter l’équipe de la Maison d’accueil Le Mitan, au 450 435-3651, et le Centre Rayons de femmes au 450 437-0890 pour en savoir plus sur les services offerts dans la région.

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top