- PUBLICITÉ -
Le Centre Oméga souffle une vingtaine de bougies

Photo Nicolas T. Parent

La directrice générale du Centre Oméga, Inès Escrivá.

Photo Nicolas T. Parent

Celui qui agissait à titre de président de l’AGA du Centre Oméga, Gilles Lacoste.

Le Centre Oméga souffle une vingtaine de bougies

Assemblée générale, activités parents-enfants et souper

Le Centre Oméga a tenu une assemblée générale annuelle, le vendredi 5 avril, alors que l’on célèbre cette année le 20e anniversaire de cet organisme communautaire de prévention du décrochage scolaire. Au programme, en plus de la traditionnelle assemblée: activités pour les parents et les enfants et souper convivial.

Ce rendez-vous, organisé en fin de journée, était l’occasion pour certains d’en apprendre plus à propos des activités et réalisations de l’organisation, tout en se prononçant sur les actions à venir et même avoir la chance de devenir membre ou de se porter candidat pour obtenir l’un des postes d’administrateur disponibles.

La directrice générale du Centre Oméga, Inès Escrivá, était d’ailleurs parmi ces membres présents lors de l’AGA se tenant sur le coup de 14 h 30, dans des locaux situés derrière l’église Saint-Rédempteur de Blainville.

«Ce qui me rend le plus fière? Je vous dirais l’équipe!» , lance spontanément cette dernière, en prévision des exposés, elle qui est impliquée au centre depuis maintenant cinq ans, au même poste.

«Mon équipe d’intervenants me rend très fière! Je constate tout ce qu’elle permet de réaliser, son implication dans le développement, le soutien, dans les programmes, dans le lien que nous entretenons avec notre communauté.»

Une riche histoire

On peut en effet constater tout le chemin parcouru par le Centre Oméga, en une vingtaine d’années. Depuis sa constitution en 1999, malgré des premières années ardues, l’organisme a vu sa brochette de services s’agrandir, tout comme sa clientèle cible et son nombre de partenaires liés au financement.

Comme événements majeurs survenus lors des deux dernières décennies, on peut penser, entre autres, aux services originaux offerts dans l’Omégabus, pour des jeunes de Sainte-Thérèse et Sainte-Anne-des-Plaines, instauré dès 2008, ou encore au moment où les caisses Desjardins sont devenues de principaux partenaires financiers privés, en 2010.

«Il y a eu des gens avant nous qui se sont impliqués bénévolement, avec de petits budgets, peu de financement, qui ont vécu des moments difficiles, mais qui ont fait preuve de grande persévérance, qui ont bâti et semé. Lorsque je suis arrivée à mon poste, il y a cinq ans, j’ai récolté des fruits de ce qu’ils ont semé» , poursuit Inès Escrivá.

Mission et objectifs

Rappelons que la mission du Centre Oméga, aujourd’hui, est de faire de la prévention pour lutter contre le décrochage scolaire et d’offrir, en ce sens, des services de soutien, d’accompagnement, d’animation et d’éducation à des jeunes qui vivent dans la MRC de Thérèse-De Blainville et dans des situations qui pourraient les rendre vulnérables face au décrochage scolaire. Pour ces étudiants, de moins de 18 ans, il existe des programmes liés au développement d’habiletés sociales (PARL’Oméga), de soutien scolaire (LAO-Desjardins), de francisation, en plus d’activités pédagogiques (camp d’été pédagogique) et de concours visant la promotion de la persévérance scolaire (concours «Crée ta bande illustrée» ).

Notons que l’on offre également du soutien aux familles et aux parents d’écoliers, par exemple, via des rencontres de soutien familial consistant à épauler les parents qui assistent leurs enfants à l’heure des devoirs et des leçons.

Cela dit, pour plus d’informations concernant le Centre Oméga, ses objectifs et services offerts, il est possible de visiter le [https://www.centreomega.org].

Array
- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top